Faire payer Google (Joffrin/Libération)
Brève

Faire payer Google (Joffrin/Libération)

"Faut-il brûler Google ? Non. Mais il faut le faire payer." explique Laurent Joffrin dans une tribune publiée par Libération.

"En d’autres termes, il faut réformer les règles qui régissent le système de distribution de l’information. Celle-ci passe de plus en plus par un petit nombre d’acteurs mondiaux, fournisseurs d’accès à Internet (FAI), ou agrégateurs de contenus, comme Google, qui forment un mastodonte numérique, un monstre convivial qui broie les autres sans même s’en apercevoir
"

"L’utopie babylonienne d’une bibliothèque universelle ouverte au monde entier, comme celle d’un journal planétaire permanent, libre et gratuit, trouve une soudaine incarnation. Personne ne songe, évidemment, à entraver cette marche vers l’avenir. Mais il faut rappeler que si le Net est un magnifique outil de diffusion, il ne produit rien. (...) Principal agrégateur, Google vend aux annonceurs un produit qu’il n’a pas produit mais qu’il a seulement collecté."

"
Les internautes, pour une grande partie, se contentent de butiner les résumés qu’ils trouvent à portée de clic sur Google. Quant aux publicitaires, ils donnent à la puissance d’audience de Google et à la précision de son ciblage une telle préférence que les sites d’information ne grappillent que des miettes. Les journalistes du monde entier, sans trop en avoir conscience, travaillent ainsi, non pour le roi de Prusse, mais pour les actionnaires de Google."
Joffrin, Google

"Les bénéfices de Google (comme ceux des FAI) sont immenses (...) Il ne s’agit pas de subvention. Il s’agit de demander une part modeste de bénéfices qui resteront en tout état de cause énormes."

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.