Facebook va combattre "l'infaux" à (très) bas prix
article

Facebook va combattre "l'infaux" à (très) bas prix

Comment Disney va travailler bénévolement pour Zuckerberg

Réservé à nos abonné.e.s
Facebook à la recherche de la vérité perdue. Très critiqué depuis plusieurs semaines, accusé d'avoir favorisé l'élection de Trump, Facebook a annoncé le 15 décembre la mise en place progressive, aux Etats-Unis, de plusieurs mesures pour limiter la diffusion des mensonges sur son réseau. Le tout à très bas prix, avec l'aide bénévole de... Walt Disney. 



"Nous croyons au fait de donner une voix au peuple, et nous ne pouvons pas devenir nous-mêmes les arbitres de la vérité, donc nous avançons prudemment sur ce sujet". Jeudi 15 décembre, l'un des vice-présidents de Facebook, Adam Mosseri, a publié un billet de blog pour expliquer comment Facebook, accusé de propagation intensive de mensonges, comptait s'y prendre pour démêler le vrai du faux.

Dans les faits, comment Facebook entend-il lutter contre les "sites d'infaux" ? Dans un premier temps, les internautes seront mis à contribution : les utilisateurs du réseau social pourront signaler à Facebook si un contenu ressemble à une "histoire fausse". ...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.