Facebook (ré) accepte les vidéos de décapitation
Brève

Facebook (ré) accepte les vidéos de décapitation

Après les avoir interdites, Facebook accepte désormais les vidéos montrant des décapitations (mais continue de bannir les poitrines féminines dénudées) signale la presse britannique. Le Premier ministre britannique critique cette décision.

" C'est irresponsable de la part de Facebook de mettre en ligne des vidéos de décapitation, surtout sans avertissement. Ils doivent s'expliquer face aux parents inquiets" a indiqué le Premier ministre sur son compte Twitter, mardi matin.

Facebook a décidé de laisser en ligne une vidéo montrant la décapitation d'une femme au Mexique par des membres du cartel de la drogue. Cette même vidéo avat été supprimée par Facebook en mai dernier.

Quelques internautes ont répondu à Cameron que ce n'était pas Facebook qui mettait ces vidéos, mais les utilisateurs. Ce tweet survient après un communiqué de Facebook confirmant l'autorisation de ce ce genre de vidéos dans ses pages : "Facebook a longtemps été un endroit où les gens viennent partager leurs expériences, en particulier quand ils sont concernés par des événements controversés sur le terrain, tels que les atteintes aux droits de l'homme, les actes de terrorisme et d'autres événements violents."

"Les gens partagent des vidéos de ces événements sur Facebook pour les condamner. Si c'était pour s'en féliciter, ou pour les encourager, notre approche serait différente." ajoute Facebook qui accepte des membres à partir de 13 ans. Facebook annonce aussi que les utilisateurs seront bientôt prévenus préalablement avant de voir ce genre de vidéo.

   

Avec quels amis Facebook partagerez-vous ces vidéos ? Lire la chronique de Judith Bernard, qui explore "nos vies numériques".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.