Face aux députés, l'audition surréaliste du directeur général de Canal+
suivi

Face aux députés, l'audition surréaliste du directeur général de Canal+

Saada dément toute censure, et vante la liberté de iTELE

Réservé à nos abonné.e.s
Auditionné (avec d'autres membres de la direction de Canal+) par la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, le directeur général du groupe Maxime Saada a affirmé qu'il "n'y a[vait] jamais eu aucune censure" des enquêtes des journalistes de la chaîne. Une position qui tranche avec... celle de Bolloré lui-même, qui avait assumé lors d'un comité d'entreprise la censure d'un documentaire sur le Crédit Mutuel. Jeudi après-midi, la Société des journalistes d'iTELE (chaîne du groupe Canal) a mis au vote une motion de défiance contre sa direction, selon Les Jours.

"Il n'y a jamais eu aucune censure, aucune instruction d'où qu'elle vienne" chez Canal+ : interpellé par les députés Stéphane Travert et Isabelle Attard à propos des "soupçons de censure pesant sur de nombreux programmes de la chaîne Canal", Maxime Saada a choisi de ne rien lâcher. Le directeur général du groupe Canal était entendu par la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale ce 1er juin. "Je suis très attaché à l'investigation", a-t-il même assuré :

"Huit documentaires sur dix refusés" : Attard fait ici référence à une liste de sujets refusés par la direction d...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.