Face à Cash Investigation, Veolia tente un contre-feu
article

Face à Cash Investigation, Veolia tente un contre-feu

Au risque de s'emballer...

Réservé à nos abonné.e.s
C'est de la communication de crise désormais classique : Cash Investigation attaque une entreprise, laquelle contre-attaque aussitôt. Dernier exemple en date, l'enquête diffusée sur France 2, mardi 13 mars, sur le business de l'eau en France. Une enquête qui visait notamment Veolia... laquelle n'a pas manqué d'allumer son contre-feu sur Twitter. Examen.

"Scandale dans nos tuyaux" : fidèle à son sens indéniable de la mise en scène, et forte de toutes ses métaphores aquatiques, Cash Investigation s’attaquait ce 13 mars au business de l’eau en France. Un "océan de profits" estimé à 9 milliards d’euros, que se partagent quelques grandes entreprises françaises. Au menu de Cash : les fuites d’eau dans les canalisations, véritables siphons à euros. Mais aussi les coupures aux ménages modestes opérées par le groupe Saur, n°3 français du secteur, dans l’agglomération de Nîmes (malgré une loi qui interdit lesdites coupures d’eau). Et enfin, les soupçons de corruption et de trafic d’influence dans les attributions des marchés publics de l’eau, en particulier autour du SIAAP (le syndicat interdépartem...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.