Espagne : les femmes de la TVE en deuil du journalisme
article

Espagne : les femmes de la TVE en deuil du journalisme

Les journalistes de la télé publique espagnole en lutte contre leur direction

Réservé à nos abonné.e.s
Le réseau public de télévision espagnol RTVE traverse depuis le 30 avril une nouvelle en crise. La cause ? Un large mouvement des journalistes qui ont lancé sur Twitter le hashtag #AsíSeManipula (littéralement "c'est comme ça qu'on manipule"). Ils y dénoncent les dérives d'un groupe audiovisuel sous influence de la droite au pouvoir. Cette campagne n'est pas la première action de ce type organisée par les travailleurs de la chaîne.
8
8 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Espagne : les femmes de la TVE en deuil du journalisme

Le réseau public de télévision espagnol RTVE traverse depuis le 30 avril une nouvelle en crise. La cause ? Un large mouvement des journalistes qui ont lancé sur Twitter le hashtag #AsíSeManipula (littéralement "c'est comme ça qu'on manipule"). Ils y dénoncent les dérives d'un groupe audiovisuel sous influence de la droite au pouvoir. Cette campagne n'est pas la première action de ce type organisée par les travailleurs de la chaîne.

Commentaires préférés des abonnés

La partialité de TVE est en effet extrêmement marquée, faudrait être aveugle pour ne pas la voir. Lors des dernières élections, on a pu suivre des débats à la C dans l'air, où la table était entièrement constituée de personnalités favorables au PP. C(...)

On ne peut s'empêcher de penser à l'Espagne franquiste.

Et l'on ne peut surtout s’empêcher d'admirer ces femmes (encore !) qui ont le courage et l'intelligence de trouver les moyens de s'opposer à ce totalitarisme doux.


On aimerait que les médias franç(...)

Très bon article, sur une action bien peu médiatisée dans notre hexagone (comme souvent lorsqu'il s'agit d'actions revendicatives à l'étranger, comme s'il fallait enfermer les français dans leur rôle d'excités chroniques de la planète).

Par ailleurs, (...)

Derniers commentaires

#AsíSeManipula


D'accord avec Wenceslas, un très bon article qui indique bien que de l'Autriche à l'Espagne en passant par la France, les gouvernements reprennent en main l'information et la manipulent


Aller dénoncer cela au Parlement Européen comme l'indique un des liens paraît hélas aussi peu assuré de succès que d'aller dénoncer le viol suivi de l'incinération d'une jeune fille au Parlement de Dehli


#AsíSeManipula

Très bon article, sur une action bien peu médiatisée dans notre hexagone (comme souvent lorsqu'il s'agit d'actions revendicatives à l'étranger, comme s'il fallait enfermer les français dans leur rôle d'excités chroniques de la planète).

Par ailleurs, comme l'option "signaler une faute" n'est pas disponible sur la version bêta, je me permets de pointer ici  une troublante coquille dans l'article, en ces temps de #metoo, avec "le traitement baisé de l'information"...

En ce moment BFM diffuse un documentaire intitulé "Macron à l'Elysée/Le casse du Siècle". Je m'étonne de la vulgarité du titre, comme si une élection démocratique tenait d'un acte délictueux, on compare une épopée pour le moins surprenante à un gros cambriolage; en plus sur une chaîne à laquelle on a en permanence reproché sa proximité avec Macron. Donc, le siècle dernier c'était Spaggiari, et les années 2000, Macron. Le journalisme s'améliore. L'élection de Macron n'a pas encore soulevé de doutes avec parfum de bourrage d'urnes comme pour celle de Kennedy, jadis. 

On ne peut s'empêcher de penser à l'Espagne franquiste.

Et l'on ne peut surtout s’empêcher d'admirer ces femmes (encore !) qui ont le courage et l'intelligence de trouver les moyens de s'opposer à ce totalitarisme doux.


On aimerait que les médias français soient envahis de telles pasionarias.


Rien qu'à écouter dame Giesbert ce matin sur France-Culture virgule l'esprit d'ouverture, on désespère.

La partialité de TVE est en effet extrêmement marquée, faudrait être aveugle pour ne pas la voir. Lors des dernières élections, on a pu suivre des débats à la C dans l'air, où la table était entièrement constituée de personnalités favorables au PP. C'est TVE-PP, la nouvelle "Alianza popular" !

Mais au moins, les journalistes de la chaine ne restent pas les bras croisés, et mènent une campagne de protestation courageuse. On aimerait pouvoir en dire autant de ceux de nos chaines publiques à nous, pourtant pas moins partiales. 

Chez nous aussi, on pourrait relever que :

Quand l'information est toujours positive sur les pays amis et négative sur les pays des  "méchants"

Quand tu fais tout un reportage sur ce qui t'intéresse et que tu caches le plus important dans une brève.

Quand dans une polémique tu ne donnes la parole qu'à une des parties.

On nous manipule tout autant. Mais là, avec le consentement des journalistes.


Il vous reste 70% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.