En souhaitant choisir ses journalistes, l'Elysée fâche la presse
enquête

En souhaitant choisir ses journalistes, l'Elysée fâche la presse

"Nous n'imposons rien !"

Réservé à nos abonné.e.s
L’Élysée va-t-il choisir les journalistes autorisés à suivre Emmanuel Macron ? La question s’est posée aujourd’hui à l’issue du premier conseil des ministres du gouvernement Philippe. En cause : la volonté de réserver les déplacements du chef de l’État aux rubricards des rédactions et non plus aux journalistes des services politiques. Un souhait, et non une obligation, nous précise Sylvain Fort, chargé de la communication du président.

"Rassurez-nous, Monsieur Castaner, ça va bien se passer entre vous et la presse ?" La question est posée ce jeudi 18 mai par le journaliste de Quotidien (TMC) Hugo Clément, un tantinet inquiet lors du point presse tenu par le porte-parole de l’Élysée, Christophe Castaner, à l’issue du premier conseil des ministres du gouvernement Edouard Philippe. Une inquiétude partagée par plusieurs journalistes présents.

Pourquoi sont-ils inquiets ? Première déconvenue : si les journalistes ont pu filmer ou photographier les ministres à leur arrivée à l’Elysée (voir une vidéo ici), la sortie de ces mêmes ministres, au te...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.