Éloges hasardeux des médias pour le président-scientifique
article

Éloges hasardeux des médias pour le président-scientifique

Réservé à nos abonné.e.s
Certains médias ont relayé sans nuance les louanges tressées au président de la République par ses ministres et ses conseillers sur la décision de non-reconfinement. Puis l'épidémiologiste-en-chef s'est pris d'amour pour un médicament à l'efficacité discutée, entouré d'un soupçon de conflit d'intérêts.

Les éloges d'hier pourraient bien devenir la croix de demain. Le croisement des contaminations entre les souches antérieures et les nouveaux variants du virus expliquent-t-il le plateau de contaminations et de décès – entre 300 et 400 par jour tout de même – observé en février, suscitant l'étonnement des épidémiologistes qui attendaient un accroissement net des cas ? Cet accroissement semble cependant à nos portes en ce début mars, laissant apparaître que le "pari" d'Emmanuel Macron, dixit Le Figaro, est plutôt "périlleux" pour employer le mot du Monde, les deux quotidiens racontant de l'intérieur les raisons ayant mené le président à ne pas confiner. D'autres titres ont rapporté sans réserves au lecteur les ministres et conseillers éblouis...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.