Du djihadisme à la réforme pénale, la tentative de glissement de l'UMP
article

Du djihadisme à la réforme pénale, la tentative de glissement de l'UMP

Réservé à nos abonné.e.s
Quel rapport entre la "contrainte pénale" défendue par Christiane Taubira et l'arrestation du djihadiste français Nemmouche, principal suspect de la tuerie au Musée juif de Belgique ? Aucun. Cela n'a pas empêché certains responsables de l'UMP d'utiliser l'affaire belge contre la loi Taubira, avec la complicité du Figaro.fr.

Voilà deux faits d'actualité qui n'ont aucun lien entre eux : d'un côté, la loi Taubira instaurant une contrainte pénale, c'est-à-dire une peine alternative à la prison, qui arrive à l'Assemblée nationale cette semaine, et de l'autre, l'arrestation de Mehdi Nemmouche, présenté comme le principal suspect dans la tuerie au Musée juif de Belgique survenue le 24 mai et qui a fait quatre morts. Pas de rapport entre les deux ? Pourtant, actualité oblige, il faut à tout prix en dénicher un. Ainsi fait Valérie Pécresse. Sans aller jusqu'à dire que Taubira allait libérer des djihadistes, Pécresse interpelle l...

Il vous reste 83% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.