Droits de l'homme : un journaliste allemand laisse sans voix une responsable turque
article

Droits de l'homme : un journaliste allemand laisse sans voix une responsable turque

Les médias allemands réclament la libération du journaliste Deniz Yücel

Réservé à nos abonné.e.s
Un an déjà. Le 14 février 2017, le journaliste turco-allemand Deniz Yücel était arrêté en Turquie alors qu'il se présentait à la police pour répondre à des questions, est toujours en prison. Un an plus tard, alors qu'il a été qualifié de "terroriste" par le président Erdogan, aucun acte d'accusation n'a encore été rendu public. Les médias allemands continuent de réclamer sa libération.

Les journalistes allemands ne lâchent pas l'affaire. Le présentateur de Conflict Zone, émission en anglais de la radio-télévision internationale allemande Deutsche Welle, Michel Friedman, était ce 8 février face à Ravza Kavakci Kan, vice-présidente du parti turc au pouvoir AKP. Après avoir évoqué les attaques de l'armée turque dans la région syrienne kurde Afrinen détails, arrive le sujet de discorde entre Allemands et Turcs, depuis désormais un an : l'emprisonnement du journaliste germano-turc Deniz Yücel, depuis le 14 février 2017. Soit un an presque jour pour jour. S'ensuit entre Friedman et Kavakci Kan un échange tendu. Un échange de sourds, entre un journaliste qui demande comment on peut prétendre respecter les droits de l'...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.