Deux journalistes accusent "Mediapart" de vol d'informations
article

Deux journalistes accusent "Mediapart" de vol d'informations

Réservé à nos abonné.e.s
Dans le cadre d'une enquête sur SOS Chrétiens d'Orient, trois journalistes pigistes pour "Mediapart" auraient utilisé dans leurs articles des informations livrées par deux journalistes indépendants, sans leur accord et sans les citer. "Mediapart" nie tout vol d'informations..

En juin 2020, plusieurs journalistes français enquêtent sur l'association SOS Chrétiens d'Orient (SOSCO), régulièrement mise en cause pour ses liens avec l'extrême droite française, et avec le régime de Bachar al-Assad. L'association est dans le viseur de la justice, soupçonnée de "complicité de crimes contre l'humanité" et de "complicité de crimes de guerre" en Syrie. Du côté de Mediapart, trois journalistes indépendants enquêtent : Élie Guckert, Ariane Lavrilleux (collaborateurs réguliers du site d'investigation) et Franck Andrews. De leur côté, deux autres journalistes indépendants, Stéphane Kenech et un collègue qui souhaite rester anonyme, travaillent sur le même sujet. Selon Stéphane Kenech, joint par Arrêt sur images, Franç...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Législatives : ces journalistes empêchés ou violentés par le RN

La profession a recensé un pic de brutalité pendant toute la campagne. Principalement en provenance de l'extrême droite.

Influenceurs "terroir" : comment ils font le jeu de Bardella

Ils ne parlent pas des élections. Pourtant, volontairement ou non, leurs vidéos préparent le terrain pour le RN

Voir aussi

Ne pas manquer

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.