Deux heures de soutien scolaire en plus : merci TF1 !
enquête

Deux heures de soutien scolaire en plus : merci TF1 !

Un collège a organisé en urgence une séance de soutien, pour les caméras

Réservé à nos abonné.e.s
Pas facile de filmer des cours de soutien scolaire quand... aucun soutien n'est prévu. Jeudi 25 août, le 13 heures de TF1 consacrait un reportage à l'opération "école ouverte", qui offre des stages de remise à niveau pour des élèves en difficulté, hors temps scolaire. Problème, nous a signalé un @sinaute : aucune séance de soutien ne devait être organisée cette semaine-là dans le collège de Chambéry qui a accueilli les caméras. Qu'à cela ne tienne, l'équipe pédagogique a obligeamment "fourni" élèves et professeurs pour reconstituer une séance. Un cas d'école (c'est le cas de le dire), qui illustre le pouvoir d'attraction dont jouissent encore les JT.
29
29 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Deux heures de soutien scolaire en plus : merci TF1 !

Pas facile de filmer des cours de soutien scolaire quand... aucun soutien n'est prévu. Jeudi 25 août, le 13 heures de TF1 consacrait un reportage à l'opération "école ouverte", qui offre des stages de remise à niveau pour des élèves en difficulté, hors temps scolaire. Problème, nous a signalé un @sinaute : aucune séance de soutien ne devait être organisée cette semaine-là dans le collège de Chambéry qui a accueilli les caméras. Qu'à cela ne tienne, l'équipe pédagogique a obligeamment "fourni" élèves et professeurs pour reconstituer une séance. Un cas d'école (c'est le cas de le dire), qui illustre le pouvoir d'attraction dont jouissent encore les JT.

Derniers commentaires

Perso, je ne vois pas où est le problème.
Ils devaient faire du théâtre, ils ont fait du cinéma, l'un dans l'autre ça reste une activité "artistique" :o)
c'est une honte comme d'hab c'est absolument incroyable. Aucune rigeur dans l'information c'est juste démentiel. Mais bon c'est TF1 on en a l'habitude
Autre phrase hallucinante de la réponse du principal de collège : "Mon objectif était de montrer que dans un collège difficile, on peut avoir une pédagogie différente." !!!!

Dans le contexte de ce bidonnage, c'est vraiment fort de café de dire cela, puisque c'est tout l'inverse qui s'est produit.
Il AURAIT justement pu montrer une pédagogie différente, oui, exactement, il en avait l'opportunité, MAIS NON, il a choisi de bidonner un parfait cliché.

On est donc dans de la pure mauvaise foi là.
À l'instant "Pujjy" annonce les gros titre du 20h de france 2: les enfants ont-ils trop de devoirs? JE pense qu'ils ont bien ciblé le problème crucial de la rentrée de cette année.
Tous les établissement se battent avec des emplois du temps impossibles, des profs à cheval sur deux établissements, des profs qui partagent une même matière dans une même classe, des effectifs de classe à leur maximum, des établissements privés qui continuent à faire les matières supprimées dans le public au lycée, et plein de sujets dont il faut informer les citoyens.
C'est mieux de montrer une école maternelle pour laquelle le maire recrute une institutrice, les "badauds" devant l'écran peuvent se dire que l'école n'est pas obligatoire à cet âge-là, ou de parler des devoirs à la maison.
le ministre de l'éducation dit qu'il mise sur la qualité de l'enseignement plutôt que sur la quantité d'enseignants, c'est bien connu, moins y a d'enseignants plus la qualité de l'enseignement est "excellent", d'ailleurs, dans leurs internats d'excellence, ils ne devraient même pas y avoir de profs, que des élèves, avec un nom pareil "internat d'excellence", on ne peut qu'être excellent, et on doit bien y dormir. Si une politique ne se résume qu'à employer tels ou tels mots comme "excellence", moi je me présente aux présidentielles, je ferai un excellent candidat d'excellence...
L'enquête se poursuit ce matin avec ASI qui a contacté le principal du collège "Jean-François Catrycke". Il se permet de dire qu' "on était pas très loin de la vérité" ?????
Curieuse vue d'esprit que ce curseur de vérité !!! Il me semble pourtant qu'en cette matière, il n'y a pas de curseur, mais bien un unique interrupteur ! C'est du tout ou rien ! TF1 filme l'existant ou pas.

Et en effet, comment dire qu'un moment reconstitué de mathématiques autour de la table a quelque chose à voir avec les séances d'ateliers chants, théâtre et arts plastiques qui ont eu lieu à la place ???

Ce principal voudrait-il nous dire que quand on fait de la percussion et du chant, le corps humain intègre à merveille des notions mathématiques de premier ordre ?? ;-)

Si c'est le cas pourquoi ne pas le montrer au pays ?

Non vraiment, ce reportage est un mensonge à 100% idéologique. La naïveté de ce principal est donc intéressante.... et affligeante !

Et donc les activités qui peuvent vraiment épanouir nos enfants et faire la part belle au collectif / à la coopération, sont toujours méprisées, c'est malheureux.
mais quand ça devient un cauchemar tu commences à ouvrir un oeil,non ?
C'est une première! Je vais défendre TF1...
D'accord, bidouillage il ya. D'accord avec Emilie : hypocrisie permanente du vocabulaire.
Mais si cela fonctionne si bien, c'est grâce à toutes nos petites lâchetés, complaisances, manque de pugnacité, voire notre vanité.
Certes, ce ne sont pas LES profs, mais ne sommes-nous pas de plus en plus nombreux à lâcher prise?
TF1 a payé l'école et les participants pour ce bidonnage ou ils s'engraissent avec l'argent public ?
oh que je suis mauvaise langue ils n'oseraient pas.
Une fois de plus, TF1 s'illustre dans l'excellence en bidonnage. Mais tout est bidonné! Par exemple ,on lit,on entend à longueur de temps,tous médias confondus, "les marchés s'inquiètent" les marchés paniquent",les marchés ceci,les marchés cela.....(chez nous,lémarchés ). Mais la vraie formule ne devrait-elle pas être la suivante : Les spéculateurs s'inquiètent,les spéculateurs paniquent,les spéculateurs affament en jouant sur les denrées alimentaires ,les spéculateurs s'enrichissent en plongeant dans la misère des foules d'adultes et d'ENFANTS. Le terme Marché est le pire des bidonnages,violent destructeur.
TF1 a voulu faire plaisir à son candidat chéri....Pour croire à la fable,il y a les abonnés naïfs à ce torrent ininterrompu d'âneries.
Une amie, directrice d'école, m'a raconté comment TF1 à la rentrée était venu dans son école et cherchait le marronnier des poux dans la tête. La journaliste voulait absolument lui faire dire que les petits arabes avaient des têtes à poux, mais mon amie passait son temps à contester cette question, en indiquant que les chères têtes blondes avaient de plus gros problèmes dans ce domaine.
Inutile de dire que le sujet a été coupé.

http://anthropia.blogg.org
Rentrée des classes à Montaud dans l'Hérault.
Encore, cela aurait pas paru moins choquant s'ils avaient demandé une reconstitution parce qu'ils auraient loupé la vrai séance : mais effectivement, ici, c'est un mensonge, d'autant qu'ils font parler une élève sur "les devoirs".
C'est habituel: les journalistes (toutes chaînes confondues) arrivent avec un temps limité. Ils demandent de "jouer" des scènes vraisemblables pour illustrer un propos déjà défini. J'ai moi-même assisté par deux fois à ce genre de faux-reportages. En fait, c'est du cinéma. Mais les acteurs ne sont pas rémunérés.
Bon, pour une fois, TF1 aura instruit des gamins, de quoi se plaint-on ?
La prestation des gamins n'est pas terrible. Pourquoi ne pas les avoir mieux préparés au bidonnage ? Sans doute parce que ce n'est plus la peine, les couleuvres passent tellement bien, jour après jour.
C'est honteux ! Comment peuvent-ils tous se mettre au diapason de TF1 ? Est-ce plus important de passer à la télé que de montrer la réalité du terrain ? Réalité qui a bien besoin d'être connue, si l'on sait que la fameuse aide personnalisée aux élèves n'est qu'une imposture : en effet, les RASED (Les Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté) ont encore perdu des centaines de postes cette année, sans oublier les postes de profs (encore 16 000 pour cette rentrée, une hécatombe) Pas étonnant que les profs se mettent en grève dès le 27 septembre, pour une rentrée qui s'annonce "difficile" selon plusieurs journaux: Oh, le bel euphémisme!
Les profs ont décidément bien changé pour accepter ce bidonnage.

Que penser des autres reportages "vus à la TV" ? A. Montebourg a bien raison au sujet de TF1... mais que dire des autres chaînes ?
Bon, je crois qu'on touche le fond. C'est pas gentil de nous mettre ça un jour de rentrée.
Bof, en lycée, l'aide par groupes de 7-8 a bien été remplacée par "l'accompagnement personnalisé"... en classe entière. Pour de vrai, pas sur TF1.
Lamentable ! L'Ecole : l'autre lieu fort de l'éducation des enfants...Celui où l'on enseigne aussi le mensonge, le trucage, l'art d'accommoder la vérité...pour faire du fric (de l'audience, c'est pareil). Après on s'étonnera que le projet professionnel des jeunes manipulés s'arrête à "passer à TF1 dans un show de téléréalité" !
Beurk !

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.