Derrière la "révolte" des miss : les violences sexuelles font la Une au Pérou
article

Derrière la "révolte" des miss : les violences sexuelles font la Une au Pérou

Avant #BalanceTonPorc, #NiUnaMenos

Réservé à nos abonné.e.s
En dénonçant, en plein concours de beauté, les violences faites au femmes, les candidates à l'élection de Miss Pérou ont trouvé un large écho dans les médias internationaux. Une prise de parole qui, au Pérou, s'inscrit dans une actualité brûlante.

En ces temps d’affaire Weinstein tout arrive. C’est ainsi que le gala télévisé de Miss Pérou fit irruption dans l’actualité mondiale. C’était le 29 octobre, sur la scène du théâtre national de Lima. Ce soir-là, la chaîne privée péruvienne Latina Televisión diffuse en direct son traditionnel concours de miss. Au programme, comme chaque année depuis 65 ans: strass, paillettes, bikinis et sourire blanc émail de rigueur… mais pas seulement. Car ce soir-là, sous l’œil des caméras, la première des candidates s’avance sur le devant de la scène: "Mon nom est Camila Canicoba et mes mensurations: sont 2202 féminicides en neuf ans dans mon pays". A sa suite , à tour de rôle, les 23 candidates prennent le micro pour égréner non pas leur tour de taille ...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.