Déontologie journalistique : le conseil de la discorde
article

Déontologie journalistique : le conseil de la discorde

Réservé à nos abonné.e.s
Après des années de discussions, propositions et critiques, un Conseil de déontologie journalistique va finalement voir le jour en France. Son assemblée générale fondatrice devait avoir lieu le 2 décembre. Mais le projet ne convainc pas un certain nombre de société des journalistes (SDJ).

Il va (enfin) voir le jour. Ce lundi 2 décembre se tiendra l'assemblée générale fondatrice du Conseil de déontologie journalistique et de médiation (CDJM). Le Conseil se veut une "instance de médiation et d’arbitrage entre les médias, les rédactions et leurs publics", agissant comme un organe de saisine et d'auto-saisine qui peut rendre des avis (mais pas de sanctions), et un "espace de réflexion et de concertation pour les professionnels et de pédagogie envers les publics", comme le cite l'AFP, reprise notamment par Le Monde, le 25 novembre dernier. Ce type de conseil n'est pas une première : il en existe dans d'autres pays, notamment la Belgique, le Canada ou encore l'Allemagne, avec des pouvoirs très relatifs, comme nous vous le rac...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.