Coureurs flashés à 30 km/h : trop beau pour être vérifié
article

Coureurs flashés à 30 km/h : trop beau pour être vérifié

Les coups de fil d'ASI ont contraint plusieurs médias à corriger leur article

Réservé à nos abonné.e.s
Dans le cadre d'une campagne de communication, des athlètes français ont été flashés à plus de 30 km/h par des radars automatiques parisiens. De nombreux médias s'en sont saisis. Sauf que l'information était fausse de bout en bout.

Toute la semaine, l'information a fait les délices des rubriques "sport" et "insolite" de très nombreux médias français : suite à l'abaissement à 30 km/h de 98 % des rues parisiennes, des coureurs, parmi les meilleurs athlètes français, se sont amusés à déclencher des radars automatiques parisiens ! Au départ de cette "info" figure une publication Instagram doublée d'une vidéo YouTubePuis un communiqué de presse mensonger d'une des plus grosses agences publicitaires de Paris, BETC, se félicitant d'une campagne d'affichage de photos (en fait, la sienne) prétendument issues de radars dans Paris, destinées à promouvoir un magasin de running nommé Distance. 

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Vos médias préférés font passer des pubs pour des articles

Bienvenue dans le monde de la "publicité native"

Sandrine Rousseau, de "victimaire" à "favorite"

La candidate à la primaire écolo a "percé" dans les médias, pour le meilleur et surtout pour le pire

"Covid-22" : itinéraire édifiant d'une info trompeuse

Les comptes Twitter de reprises d'informations sont-ils les nouveaux tabloïds ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.