Coupe de France : un consultant-supporter au micro
article

Coupe de France : un consultant-supporter au micro

Ne pas digérer un pénalty concédé par son ex-club, mode d'emploi

Réservé à nos abonné.e.s
Samedi 7 mai, Nantes et Nice s'affrontaient en finale de la Coupe de France. Sur France 2, le consultant Éric Roy a très fortement critiqué les décisions de l'arbitre, qu'il trouvait trop en faveur des Nantais. Ses propos, disproportionnés, ont gâché le visionnage de nombreux internautes, accusant Roy de partialité. C'est que l'homme est né à Nice, a été joueur du club, puis entraîneur et directeur sportif des Aiglons...

Au Stade de France, duel de drôles d'oiseaux : samedi 7 mai, les Aiglons de l'OGC Nice affrontaient les Canaris du FC Nantes en finale de la Coupe de France. En l'absence de l'ogre du Paris-Saint-Germain, l'occasion était unique pour ces volatiles de remporter un trophée après plus de 20 ans de régime zéro victoire. Dans un match serré, c'est finalement Nantes qui l'a emporté. A la 46e minute, le Nantais Quentin Merlin tire vers le centre de la surface niçoise. Mais le ballon est contré de la main par Hicham Boudaoui. L'arbitre Stéphanie Frappart, première femme à arbitrer une finale de Coupe de France, désigne sans hésiter le point de pénalty. Ludovic Blas tire et marque, 1-0 pour les Nantais. Ce sera le score final, et la liesse...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.