Comptage des manifestants : des scientifiques à la rescousse ?
article

Comptage des manifestants : des scientifiques à la rescousse ?

Réservé à nos abonné.e.s
A peine créé qu'il était contesté. Le comptage de manifestant.e.s par le cabinet Occurrence, qui collabore avec une vingtaine de médias français, a encore fait parler de lui ce 26 mai lors de la "marée populaire" contre Emmanuel Macron. Cette fois, le cabinet a voulu ouvrir la porte de son point de comptage à ses critiques.

Opération transparence pour Occurrence. Le 26 mai, à l'appel de partis, syndicats et associations, une "marée populaire" défile dans les rues de Paris et de France. Dans une chambre d'hôtel, comme à chaque manifestation depuis le 22 mars, le cabinet d'études et de conseil en communication Occurrence compte les manifestants.

Le comptage Occurrence ? Un groupe d'une vingtaine de médias (réunissant notamment l'AFP, Le Figaro, France 2 ou encore Mediapart) s'est réuni pour produire un chiffre qu'il revendique au plus près de la réalité, en collaboration avec le cabinet de conseil. Cabinet aussitôt critiqué, accusé sur la foi de quelques tweets de son dirigeant, de proximité avec Macron (nous le racontions ici). Trois mois après son lancement, le...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.