Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction
enquête

Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

En 2013 déjà...

Réservé à nos abonné.e.s
"Émotionnellement, j'étais incapable de lire, d'écouter". L'homme qui s'exprime ainsi s'appelle Bertrand Cantat, ex-leader de Noir Désir, condamné en 2003 à huit ans de réclusion pour l'homicide de sa compagne, Marie Trintignant. Il est cette semaine en couverture des Inrocks. Un choix dicté par des raisons commerciales ? En 2013, un numéro avec déjà Cantat en couverture avait figuré parmi les meilleures ventes du titre. En 2017, ce choix divise la rédaction.

Et le débat interne aux Inrocks surgit soudainement sur Twitter. Ce 10 octobre, le compte Twitter officiel de l'hebdomadaire poste la photo suivante, accompagnée du commentaire "Cantat en son nom : demain dans Les Inrocks".

Tweet Les Inrocks, supprimé depuis

Sous le visage du chanteur, on peut alors lire cette citation, qui semble extraite de l'interview : "Dans toute cette affaire, la vraie victime, c'est moi...". Mais Cantat n'a jamais prononcé ces mots. Cette image qui s'est promenée quelques minutes sur Twitter avant d'être supprimée, est un montage qui n'aurait jamais dû sortir de la rédaction. Un montage réalisé sous Photoshop, volontairement ironique, qui av...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.