Canal+ : Bolloré maintient le flou autour des Guignols
Brève

Canal+ : Bolloré maintient le flou autour des Guignols

Vincent Bolloré affirme sa reprise en main de Canal+. Le président du conseil de surveillance de Vivendi a réuni les cadres de la chaîne lundi après-midi au siège du groupe à Issy-les-Moulineaux. Il a réaffirmé le maintien des Guignols de l'info, mais sans préciser les détails de sa programmation future, et accusé sous forme d'allusions le producteur du Grand Journal Renaud Le Van Kim d'avoir orchestré les fuites sur l'arrêt du programme, selon les propos rapportés par Le Monde et Le Point.

Article paru sur le site du Monde le 07/07/2015

L'actionnaire principal de Canal+ Vincent Bolloré faisait face au cadres de Canal+ lundi après-midi. Il est revenu sur la semaine mouvementée que vient de traverser la chaîne. Alors que Le Grand Journal va être supprimé, le maintien des Guignols de l'info a été réaffirmé. Les détails sur sa programmation future (tranche horaire, en clair ou en crypté) n’ont néanmoins pas été révélés, selon Le Point.

L'hebdomadaire rapporte aussi les propos de l’actionnaire sur le producteur du Grand Journal, Renaud Le Van Kim. Bolloré a usé d’allusions pour l’accuser d’avoir orchestré les fuites sur un possible arrêt des Guignols de l’info afin de sauver le Grand Journal : "«J'ai vu arriver dans la presse les références au yacht, à Sarkozy et à tout le reste», a-t-il lâché, laissant entendre que l'on avait voulu faire jouer l'opinion publique contre ses décisions et son autorité" décrit Le Point. Une information que ne rapporte pas Le Monde.

Bolloré s'est par ailleurs expliqué sur l'éviction de Rodolphe Belmer, l'ancien directeur général du groupe : il a justifié son départ "par son manque de «loyauté» et de «transparence» en précisant tout de même que l'ancien directeur général du groupe était «un garçon de talent»", rapporte Le Point. Le Monde ajoute que le conflit opposant le PDG de la chaîne Bertrand Méheut et Belmer a confirmé sa décision. Méheut avait promis sa succession au second, puis était revenu sur sa décision. Un épisode qui a fragilisé le duo.

Article paru sur le site du Point le 07/07/2015

Bolloré a justement évoqué le sort– incertain– de Méheut, plus loin dans son discours. L'actionnaire a rendu hommage à son "ami", tout en rappelant que "M. Meheut ne pourra rester éternellement à la tête de Canal+", selon les propos du Monde. Une information confirmée par Le Point : selon le magazine, Bolloré a affirmé que le départ de Méheut serait décidé de façon concertée entre eux. Dans un précédent article, publié le 4 juillet, Le Point expliquait que le PDG de Havas Média France et homme de confiance de Bolloré Dominique Delport était pressenti pour remplacer Méheut.

(par Martin d'Aboville)

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.