Caméra cachée : un élu FN niçois suspendu après des propos négationnistes
article

Caméra cachée : un élu FN niçois suspendu après des propos négationnistes

Le FN accuse à tort C8 de bidonnage

Réservé à nos abonné.e.s
Contrefeu ? Après la suspension, pour propos négationnistes tenus en caméra cachée, d'un responsable FN niçois, le mouvement de Marine Le Pen a accusé (à tort) de bidonnage la chaine C8, pour une autre séquence du même documentaire. La chaîne aurait fait passer un employé de Canal+ pour un militant frontiste raciste et homophobe. Le parti crie à la manipulation. A tort, comme l'a établi Libération.

La riposte du FN n’aura pas tardé. Au lendemain de la diffusion de son reportage “La face cachée du Front national”, la chaîne C8 a fait face dès jeudi matin 16 mars aux accusations de manipulation. "Le fameux «sympathisant» que nous n’avions jamais vu et qui est venu tenir des propos homophobes et racistes devant toutes les caméras est ingénieur du son à Canal +, groupe dont C8 fait partie." L’accusation, vite reprise par les cadres du FN, a été lancée sur Facebook par Cyril Martinez, numéro 2 de la section départementale du Front national jeunesse (FNJ) des Alpes-Maritimes.

Dans le viseur : une séquence tour...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.