Boris Johnson, premier ministre : la presse GB dans la surenchère
article

Boris Johnson, premier ministre : la presse GB dans la surenchère

Réservé à nos abonné.e.s
Boris Johnson, premier ministre ? La presse pro-Brexit s'enthousiasme et vante son "optimisme" et son "approche ensoleillée" de l'avenir. De leur côté, les médias anti-Brexit s'alarment : "Voici venir les heures les plus sombres du Brexit."

C’est fait. Après avoir remporté les élections internes au parti conservateur, l’ancien maire de Londres, Boris Johnson, est devenu officiellement Premier ministre du Royaume-Uni, en remplacement de Theresa May. Et ce, selon la règle britannique qui veut que le chef du parti qui commande une majorité au Parlement prenne la tête du gouvernement.

Alors que les négociations sur la sortie de l'UE achoppent depuis trois ans, l'arrivée au 10 Downing Street de ce conservateur, à la fois libéral et europhobe, qui a promis de mener à bien le Brexit "coûte que coûte" d’ici au 31 octobre, avec ou sans accord ("no deal"), divise plus que jamais la presse britanni...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.