Bolloré contre les Guignols ? Inquiétude à Canal+, dans la classe politique et sur la toile
article

Bolloré contre les Guignols ? Inquiétude à Canal+, dans la classe politique et sur la toile

Juppé soutient les marionnettes. Lescure démissionne du Conseil d'administration de Havas

Réservé à nos abonné.e.s
Les Guignols de l’info en sursis ? L’inquiétude monte dans l’équipe des marionnettes qui sévissent sur Canal+ depuis 1988 et qui, selon une rumeur, serait dans la ligne de mire de Vincent Bolloré, nouveau propriétaire de la chaîne et président du conseil de surveillance de Vivendi. Si leur éviction de Canal+ ne semble pas actée – la chaîne et Vivendi se refusaient dans la journée du 2 juillet à infirmer ou confirmer la rumeur – de nombreux politiques, dont Alain Juppé, ont pris la défense de l'émission, et une pétition été lancée, tandis que l'entourage de Nicolas Sarkozy se défend de toute intervention dans la décision.

"S’ils suppriment les Guignols la semaine de la mort d’Alain de Greef, c’est énorme comme symbole" s’inquiète un membre (anonyme) de l'équipe du Grand Journal de Canal+ cité aujourd’hui sur le site du Monde. Car la menace d’une disparition des marionnettes – pur jus du fameux esprit Canal inspiré par de Greef – plane depuis quelques jours à en croire le quotidien. L’inquiétude est relayée par les membres de l’équipe des Guignols et notamment par l’un de ses auteurs, Benjamin Morgaine, qui s’en est ému sur twitter : "beaucoup ne pouvaient y croire hier mais @LesGuignols sont sur le point de dispara&ici...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.