BNP : chut ! panne de 24 heures du site
Brève

BNP : chut ! panne de 24 heures du site

Le site de BNP Paribas est resté en rade près de 24 heures et ? Rien. Malgré la panne d’une des plus grosses banques françaises, personne ne semble réagir, si ce n’est sur twitter où les usagers se plaignent de ne pouvoir accéder à leur compte en ligne. La banque a de son côté présenté ses excuses sur le réseau social pour ce désagrément sans communiquer officiellement sur les raisons de cette panne.

"En raison de problèmes techniques, l'accès au site www.bnpparibas.net et aux applications tablette et mobile […] est actuellement perturbé. Nos équipes mettent tout en œuvre pour rétablir la situation dans les meilleurs délais. Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée". Voici le message affiché sur le site de BNP Paribas lorsque, par chance, vous arrivez à ouvrir la page d’accueil. En effet, depuis maintenant 24 heures, le site de la première banque privée en France – épinglée régulièrement sur @si et notamment ici et pour ses produits litigieux – est en rade sans que cette panne ne fasse l’objet du moindre communiqué de la part de BNP hormis sur twitter où la banque a publié trois tweets pour informer de cet incident.

BNP tweet

Joint par nos soins, le service presse évoquait en fin de martinée une panne informatique sur les serveurs de la banque qui empêchait ou entravait les connexions au site, "sans pour autant affecter les opérations bancaires". En clair : vous ne pouvez pas accéder à vos comptes en ligne mais vos virements ou toute autre opération sont bien exécutés. Quant au syndicat CGT BNP Paribas, l’un de ses délégués ignorait tout de la panne avant notre appel, précisant qu’il n’avait reçu aucun message interne de la banque sur ce dysfonctionnement. Le délégué ainsi que le service presse écartent l'idée d'une attaque du site ou encore d'un piratage. Malgré tout, aucun site d’information n’a cru bon de relayer le bug.

Au moment de mettre en ligne ce vite-dit, le site semblait rétabli.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.