Benalla : aux JT, la canicule éclipse le mensonge sous serment du préfet
article

Benalla : aux JT, la canicule éclipse le mensonge sous serment du préfet

Offert par le vote des abonné.e.s
C'est Le Monde qui l'a révélé en début de semaine. Le couple de la Contrescarpe n'a jamais caché son identité à la police.Voilà qui contredit la version du préfet de police de Paris lors de son audition à l'Assemblée nationale. Ce qui ne semble pas émouvoir les JT dans lesquels l'affaire Benalla semble plus que jamais avoir déserté l'actualité.

Les deux trentenaires violentés par Alexandre Benalla le 1er mai place de la Contrescarpe n’avaient donc pas menti à la police sur leur identité. Interpellé ce jour-là après avoir jeté deux bouteilles de bière sur un CRS, le couple "n’a pas cherché à dissimuler son identité et n’a pas provoqué de violences « graves » ou « répétées »", révèle Le Monde ce 7 août dans un article signé Ariane Chemin, qui contredit les affirmations tenues jusqu’ici par le préfet de police de Paris, Michel Delpuech.

Le 25 juillet dernier, auditionné par la commission d'enquête de l’Assemblée nationale, le préfet avait soutenu, sous serment, que cet homme et cette femme "n’avaient pas de papiers sur eux » et avaient « déclaré de fausses identités", lors de leur interpellation. 

 Pourtant, comme le révèle Le Monde ce mardi, les infos communiquées il y a quelques jours par deux services de police au procureur de Paris, François Molins, indiquent le contraire. Au procureur qui s’enquérait de savoir pourquoi "aucune procédure" n’avait été engagée contre les deux trentenaires, deux services de police - la sûreté territoriale de Paris et la direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP) - ont transmis des réponses écrites, retranscrites en partie par Le Monde. 

Des fiches d'interpellation, "entièrement renseignées"

On y apprend d’abord que ce jour-là, face au grand nombre d’interpellés, priorité est décrétée de mettre en garde à vue les militants susceptibles d’appartenir "à la mouvance black bloc". C’est pourquoi, le couple de trentenaires, n’ayant "aucun antécédent" judiciaire a été relâché après son interpellation, comme les autres personnes ne faisant "pas état d’infractions de violences volontaires graves ou répétées", expliquent les policiers au procureur. 

LeMonde7aout

Quant à savoir si les deux jeunes gens ont tenté de dissimuler leur identité et leur adresse, les rapports de police sont clairs. Dans celui de la DSPAP, on apprend que c’est Maxence Creusat (l’un des policiers mis en examen pour avoir transmis des images de vidéosurveillance à Benalla) qui a rédigé le 1er mai la fiche d’interpellation du jeune homme. Le Monde écrit : "M. Creusat évoque un « jet de projectiles (deux bouteilles de bière) », mais précise que le CRS visé « ne dépose pas plainte » contre le jeune homme de 29 ans, né à Thessalonique, qui décline dès son arrestation ses date de naissance, nom et prénom, reportés à la main par le commissaire (…)." Quant à sa compagne, également interpellée ? Le Monde explique que la sûreté territoriale est formelle : la jeune femme "a présenté ses papiers" à Philippe Mizerski, le major en civil chargé d’accompagner Benalla dans son "observation". Le journal précise : "c’est lui qui rédige sa fiche – entièrement renseignée – place de la Contrescarpe, à 20 h 05, comme pour son compagnon."

Sardinades et canicule

Cette nouvelle révélation du Monde vient donc battre en brèche les propos tenus sous serment par le préfet de police de Paris. Mais pour quelle reprise dans les JT ? La réponse est simple : aucune. Que ce soit dans ceux de 13h ou de 20h, de TF1 ou de France 2, l’affaire Benalla semble plus que jamais avoir disparu des écrans radars.  Alors qu'elle était déjà dissoute dans la canicule la semaine dernière (voir notre article), ce nouveau rebondissement a été purement et simplement éclipsé encore une fois, côté actualité en France, par les fortes chaleurs et les sujets estivaux. 

TF1-20h-7aout

Entre les incendies en Californie, le séisme en Indonésie et la mort du chef Joël Robuchon, la canicule se décline encore a foison. La canicule et les restrictions d'eau. La canicule et les professionnels de la clim' débordés au JT de France 2 ce mardi. La canicule qui fait fuir les campeurs en Provence au JT de TF1. 

cestlafournaise-20h-7

La canicule qui permet de faire de beaux duplex en-direct-de-la-chaleur.

CaptureJTF2-13h-6aout

 Et qui n'empêche pas les estivants de faire de "bonnes sardinades".

délicieuses-bien-grillées

Avec la baisse des température aujourd'hui, et après avoir frôlé la surchauffe, TF1 et France 2 vont-ils trouver l’occasion de se pencher cette fois sur cette carte de remerciement du préfet Delpuech à son "cher ami" Benalla, publiée ce mercredi par le Canard enchaîné -qui révèle en outre que cette pièce n'a pas été versée au dossier ? Et ce alors que Delpuech avait affirmé devant les parlementaires ne pas vraiment connaître l’ex-charge de mission de l’Elysée. 

remerciement

Simple formule de courtoisie du préfet ou véritable élément qui contredit encore une fois ses propos tenus sous serment ? La question n’a semble-t-il pas effleuré le 13h de France 2 qui préfère s’interroger : "Faut-il abandonner le changement d’heure ?"  De son côté, après la canicule, le 13h de TF1 est allé faire un tour sur un  marché pour savoir comment les-habitants vivent le redoux.

maintenantilfaitmoinschaud

Et le JT de TF1 de poser en définitive ce midi la question qui avait visiblement échappé aux fins limiers du Canard  : "Qu’on y croie ou qu’on y croie pas, on ne peut pas s’empêcher d’y jeter un œil. Mais au fait... comment fabrique-t-on un horoscope ?"

horoscope1
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.