Benalla : aux JT, la canicule éclipse le mensonge sous serment du préfet
article

Benalla : aux JT, la canicule éclipse le mensonge sous serment du préfet

Offert par le vote des abonné.e.s
C'est Le Monde qui l'a révélé en début de semaine. Le couple de la Contrescarpe n'a jamais caché son identité à la police.Voilà qui contredit la version du préfet de police de Paris lors de son audition à l'Assemblée nationale. Ce qui ne semble pas émouvoir les JT dans lesquels l'affaire Benalla semble plus que jamais avoir déserté l'actualité.

Les deux trentenaires violentés par Alexandre Benalla le 1er mai place de la Contrescarpe n’avaient donc pas menti à la police sur leur identité. Interpellé ce jour-là après avoir jeté deux bouteilles de bière sur un CRS, le couple "n’a pas cherché à dissimuler son identité et n’a pas provoqué de violences « graves » ou « répétées »", révèle Le Monde ce 7 août dans un article signé Ariane Chemin, qui contredit les affirmations tenues jusqu’ici par le préfet de police de Paris, Michel Delpuech.

Le 25 juillet dernier, auditionné par la commission d'enquête de l’Assemblée nationale, le préfet avait soutenu, sous serment, que cet homme et cette femme "n’avaient pas de papiers sur eux » et avaient « déclaré de fausses identités", lors de leur interpellation. 

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.