Assistants parlementaires : comment Mélenchon a été dénoncé à la Justice...
article

Assistants parlementaires : comment Mélenchon a été dénoncé à la Justice...

... avec l'accord de Marine Le Pen, qui le soutient aujourd'hui

Réservé à nos abonné.e.s
Les domiciles de plusieurs Insoumis, de Jean-Luc Mélenchon, et les locaux de la France insoumise ont été ce mardi matin perquisitionnés dans le cadre de deux enquêtes en cours. Jean-Luc Mélenchon a raconté l'intervention en live sur Facebook. ASI a reconstitué la manière dont Mélenchon a été "balancé" à la Justice. Avec l'accord de Marine Le Pen.

C'est sans doute la première perquisition retransmise en direct sur Facebook. "Si vous savez pas pourquoi la bande qui trafique en bas de chez vous ce matin est tranquille, c'est parce que [les policiers] sont tous occupés à la France insoumise", déclare Jean-Luc Mélenchon, ce mardi matin, dans un Facebook live. Visiblement à peine réveillé, le député de Marseille a conté, toute la matinée, la perquisition dont il a fait l'objet, lui, la France insoumise, le Parti de gauche, et une quinzaine de proches, dans le cadre de deux enquêtes préliminaires concernant la France insoumise et son leader : celle des anciens assistants parlementaires européens de Jean-Luc Mélenchon, qui auraient été utilisés par le Parti de gauche, et celle des...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.