Ashley Madison : trois suicides potentiellement liés au piratage
Brève

Ashley Madison : trois suicides potentiellement liés au piratage

Deux Canadiens, un Américain et une récompense.

Moins d'une semaine après la publication des coordonnées de millions d’utilisateurs du site de rencontres extraconjugales "Ashley Madison", dont le siège se trouve à Toronto, par un groupe de pirates le 19 août dernier, trois premiers cas de suicide sont évoqués au Canada et aux Etats-Unis. La police canadienne a ainsi annoncé que deux clients du site, dont l'identité n'a pas été révélée, se sont suicidés, mais que le lien direct entre la publication de leurs données et leur mort n'était pas encore formellement établi, rapporte notamment le journal britannique Metro.

Mail

Aux États-Unis, c'est un responsable de la police de San Antonio (Texas), Michael Gorhum, qui s'est suicidé la semaine dernière, moins de 24 heures après que son nom soit apparu dans la liste, précise le Daily Mail. Ici aussi, la police a indiqué suivre la piste d'un suicide lié au piratage, sans pouvoir déjà la confirmer. Une enquête en cours qui n'a pas empêché certains sites de jouer la carte du clic et de la corde sensible, comme ce site de "contenus viraux" IJReview qui titrait : "Ce que cet homme a fait après que son compte Ashley Madison soit révélé va vous briser le cœur". Moins dramatique, un procureur de Floride, pour sa part, a présenté ses excuses publiquement puis donné sa démission suite à la publication de ses coordonnées.

De son côté, l'entreprise qui édite Ashley Madison, Avid Life Media, a annoncé qu'elle offrait une récompense d'un demi-million de dollars à toute personne qui pourrait permettre "d'identifier, arrêter et juger" les personnes responsables du piratage.

L'occasion de lire notre observatoire : Ashley Madison, leader mondial des rencontres extraconjugales piraté

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.