Amazonie : le "poumon" de la planète, et autres (im)précisions
article

Amazonie : le "poumon" de la planète, et autres (im)précisions

Réservé à nos abonné.e.s
L'Amazonie brûle, et on en parle. Depuis les premières médiatisations, le 21 août dernier, difficile d'échapper aux incendies qui ravagent la forêt amazonienne, et aux tensions diplomatiques internationales qui s'en sont suivies. Au milieu de ce foisonnement de données, indignations et petites phrases, difficile parfois de faire le point. On s'y est essayé.

Le "poumon vert" de la planète, la forêt amazonienne, brûle, à cause des politiques accusées d'être "écocides", et menées par le président brésilien Jair Bolsonaro. L'évolution, heure par heure, des incendies qui ravagent la forêt primaire d'Amérique Latine, plus grande forêt du monde, est sur tous les réseaux sociaux et sites d'information, d'autant que l'affaire s'est transformée en incident diplomatique international entre le président français Emmanuel Macron et son homologue brésilien. Au milieu des "prières pour l'Amazonie", et des données sur les nouveaux départs de feu de jour en jour, focus sur trois points qui méritent qu'on s'y penche.

1. Le "poumon" de la planète... qui n'en est pas un.

On l'entend partout, à commencer par Emmanue...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.