Agression antisémite à Chemnitz : pourquoi la médiatisation a attendu 12 jours
Brève

Agression antisémite à Chemnitz : pourquoi la médiatisation a attendu 12 jours

Réservé à nos abonné.e.s
Il aura fallu douze jours. Le 27 août dernier, le propriétaire d'un restaurant kacher à Chemnitz, dans l'Est de l'Allemagne a été victime d'insultes et de jets de projectiles contre son établissement. Une agression déjà relatée dans plusieurs médias, mais qui prend une nouvelle dimension ce 8 septembre avec la requalification de l'attaque comme acte "à caractère antisémite".

"Attaque de néonazis contre un restaurant juif à Chemnitz". Le titre de l'article du quotidien conservateur Die Welt, ce 8 septembre, donne le ton. 

Die Welt Chemnitz

L'histoire remonte à la nuit du lundi 27 au mardi 28 août. Pour rappel, ce soir-là, une manifestation est organisée par l'extrême-droite dans la ville de Chemnitz, dans le Land de Saxe (Est de l'Allemagne). Elle réunit plusieurs milliers de personnes (au moins 2 000). La mobilisation de l'extrême-droite fait suite au meurtre d'un Allemand de 35 ans, pour lequel deux suspects, un Syrien et un Irakien, ont été arrêtés. Dimanche 26 août, déjà, une "chasse coll...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.