Agression "anti-flics" à Belfort ? Le procureur conteste, un journaliste maintient
article

Agression "anti-flics" à Belfort ? Le procureur conteste, un journaliste maintient

Réservé à nos abonné.e.s
Emotion générale : un jeune Musulman aurait été agressé le 24 décembre par d'autres jeunes Musulmans, parce qu'il fêtait Noël et était fils de policiers. Selon le procureur de Belfort, la presse s'est emballée autour d'une rixe aux raisons plus prosaïques.

Que s'est-il passé à Belfort, le soir de Noël ? Le 26 décembre, les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA) racontent comment un jeune Musulman de 20 ans, Nabil (dont le quotidien change le prénom pour des raisons de confidentialité), a été agressé après avoir posté sur le réseau social Snapchat une photo du repas de Noël qu'il passait en famille (huîtres et crevettes). Selon le quotidien régional, le fait que Nabil, quoique musulman, fête Noël, n'aurait pas plu à certains de ses abonnés : "Une de ses connaissances de l’école et du foot lui envoie un message incendiaire. L'individu se dit choqué de voir Nabil fêter Noël alors qu’il est de confession musulmane." 

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.