Navalny : RT fait dans la propagande soft
article

Navalny : RT fait dans la propagande soft

Réservé à nos abonné.e.s
Le site RT France (ex-Russia Today) a largement couvert l'affaire Alexeï Navalny, cet opposant russe tombé dans le coma suite à un malaise dans un avion, le 20 août. Alors que l'Allemagne, où il est désormais soigné, assure qu'un poison est à l'origine de son état, la Russie maintient qu'elle n'en a pas trouvé trace lors de ses propres analyses. Comment le média francophone financé par Moscou traite-t-il cette affaire hautement sensible ? ASI s'est plongé dans ses articles.

"Pourquoi la Russie utiliserait-elle du #Novitchok pour empoisonner/assassiner un opposant politique bien connu de la communauté internationale ?" C'est la question que se posait ironiquement sur Twitter la présentatrice de RT France Nadège Abderrazak ce 2 septembre 2020. Ce jour-là, les autorités allemandes rendaient leurs conclusions sur les causes du coma de l'opposant russe Alexeï Navalny, victime d'un malaise en Russie le 20 août, et soigné dans un hôpital berlinois depuis le 22. Selon Berlin, l'état de Navalny (depuis sorti du coma, mais toujours à l'hôpital) est dû à l'absorption d'un poison de la famille du Novitchok, substance mise au point par l'Union soviétique dans les années 1970. Suite à ces révélations allemandes, plusieurs p...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.