2011 : pour la première fois depuis longtemps, la France se trouve engagée dans trois guerres à la fois (Afghanistan, Libye, Côte d'ivoire). C'est peut-être dans ce domaine de la guerre, que l'image formatée des télés est la plus éloignée de la réalité, puante, insaisissable. Osons donc regarder la guerre en face.

Publié le 19/08/2011  Alimenté le 14/10/2017
nouveau media
observatoire du par

Prix Bayeux : l'auteur du reportage sur la torture a lui même frappé des prisonniers

Les journalistes de l'AFP expriment "malaise et réprobation"

Le jury du prix Bayeux des correspondants de guerre a récompensé samedi 7 octobre un reportage sur la torture, dont l'auteur, immergé au sein des forces irakiennes, a lui-même avoué avoir porté des coups à des prisonniers. Une décision controversée.

La Société des Journalistes de l'AFP contre le choix du 1er prix Bayeux en photographie. Cette année, ce prix récompensant les meilleurs travaux de correspondants de guerre, a été décerné à Ali Arkady, un photographe irakien qui a documenté la torture commise par l'armée irakienne. Dans un communiqué, la SDJ de l'AFP a exprimé "son malaise et sa réprobation quant au fait de primer un reportage au cours duquel une ligne rouge a été franchie en termes d'éthique et de déontologie." Car à deux reprises lors de son reportage, Arkady a lui-même porté des coups sur des prisonniers.

Comment le journaliste en est-il arrivé là ? Entre octobre et décembre 2016, Arkady s'est immergé au sein de la division ERD (Emergency Response Division), dépendant du ministère irakien de l'intérieur. A cette époque, la division est engagée dans la bataille pour la reconquête de Mossoul, l'une des capitales, avec Raqqa, de Daech. Au départ parti pour un reportage sur cette division dirigée par un sunnite et un chiite, symbole de l'unité du pays, Arkady gagne la confiance des soldats, et devient témoin d'exactions sur des civils : viols, torture et exécutions sommaires. Mais à deux reprises, Arkady est poussé à lui-même frapper des prisonniers, comme il l'a raconté à Télérama (avant la remise de son prix). 

Une nuit, alors qu'il assiste à des coups sur un homme interrogé, il est interpellé."Au bout d’un moment, l’un des hommes me lance : “Ali, tu es le seul à ne pas l’avoir frappé.” Sidéré, je...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

"L'exaltation de la guerre peut saisir n'importe qui" (Guillebaud)

@rrêt sur images publié(e) le 10/02/2016 par la rédaction

Les images de jeunes s'engageant en masse dans l'armée française après les attentats de novembre 2015 n'ont pas surpris Jean-Claude Guillebaud. Le journaliste, qui a notamment couvert les guerres du Biafra et du Vietnam, rappelle qu'au-delà de l'engagement dans l'armée de métier, de jeunes ...

Militaire congolais, 2012 (© Justine Brabant)

Bons baisers du Kivu, trou noir de l'information

Journalisme en zone de conflit : quelques leçons sur le tas

reportage publié(e) le 04/06/2012 par Justine Brabant

Mais alors finalement, de l'intérieur, du fond de la guerre, des sentiers où claquent les bottes et les fusils, qu'est-ce que l'on peut dire ? Qu'est-ce que l'on voit et entend, qu'est-ce qui, au contraire échappe aux yeux et à l'entendement ? Après un été 2011 à s'interroger sur ce que...

C'est pas l'pied

La guerre, comme les soldats la voient

chronique publié(e) le 06/10/2011 chez Judith

Tout le monde s’en fout un peu dirait-on, mais la France est en guerre. Encore, toujours : en Afghanistan. Il y a trois ans déjà je m’en émouvais par ici : «Il y a des morts (qu’on ne voit guère), du sang (qu’on ne voit guère), des ennemis (qu’on ne voit guère) - bref, on ne voit ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Bons baisers du Kivu, trou noir de l'information

A l'école primaire, on nous apprend que l'Europe est sortie de l'obscurité avec la Renaissance (terme disant déjà tout), que ...

Par Faab
le 05/06/2012

La guerre, comme les soldats la voient

Bonjour, je suis Matthias Second, l'auteur avec Gérard Grizbec du reportage "embeded" en 2008 pour le 20h de France 2. ...

Par matthias second
le 08/10/2011

Hollywood Pentagone, liaisons dangereuses

Ah génial. Merci. On a des nouvelles de Rafik Djoumi ?

Par Tom-
le 19/08/2011
Tous les forums >