Avant l'affaire DSK, la presse française ne traitait quasiment pas des agressions sexuelles reprochées aux élus. L'affaire va-t-elle marquer un revirement ? Plus largement, comment ces affaires sont-elles traitées dans la presse mondiale ?

Publié le 27/05/2011  Alimenté le 13/12/2017
nouveau media
enquête du par

Cantat en couverture : le bon filon des Inrocks divise la rédaction

En 2013 déjà...

"Émotionnellement, j'étais incapable de lire, d'écouter". L'homme qui s'exprime ainsi s'appelle Bertrand Cantat, ex-leader de Noir Désir, condamné en 2003 à huit ans de réclusion pour l'homicide de sa compagne, Marie Trintignant. Il est cette semaine en couverture des Inrocks. Un choix dicté par des raisons commerciales ? En 2013, un numéro avec déjà Cantat en couverture avait figuré parmi les meilleures ventes du titre. En 2017, ce choix divise la rédaction.

Et le débat interne aux Inrocks surgit soudainement sur Twitter. Ce 10 octobre, le compte Twitter officiel de l'hebdomadaire poste la photo suivante, accompagnée du commentaire "Cantat en son nom : demain dans Les Inrocks".

Tweet Les Inrocks, supprimé depuis

Sous le visage du chanteur, on peut alors lire cette citation, qui semble extraite de l'interview : "Dans toute cette affaire, la vraie victime, c'est moi...". Mais Cantat n'a jamais prononcé ces mots. Cette image qui s'est promenée quelques minutes sur Twitter avant d'être supprimée, est un montage qui n'aurait jamais dû sortir de la rédaction. Un montage réalisé sous Photoshop, volontairement ironique, qui avait pour but de moquer la une des Inrocks, et qui a été posté accidentellement sur le compte Twitter de l'hebdo.

Sur la vraie couverture, en kiosque ce 11 octobre, le visage de Cantat s'affiche à l'identique. À la place de la citation inventée, on peut lire une longue tirade du chanteur sur son retour à la musique, après avoir été reconnu coupable d'avoir battu à mort sa compagne de l'époque, l'actrice Marie Trintignant.

Cette couverture a déclenché la colère, notamment, de la ministre de l'égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa. Sur Twitter, en citant la Une des Inrocks avec Cantat, elle s'est questionnée : "Et au nom de quoi devons-nous supporter la promo de celui qui a assassiné Marie Trintignant à coups de poings ?". Avant de conclure son tweet ainsi : "Ne rien laisser passer".

Faire un...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Tron : les mots pour le dire

chronique publié(e) le 13/12/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Quelle étrange conclusion, celle de l'avant-papier de Pascale Robert-Diard, chroniqueuse judiciaire du Monde, rédigé avant l'ouverture du procès d'Assises de Georges Tron, le maire ex-ministre adepte de la réflexologie plantaire (rappel du début de l'affaire ici). "Il n’est qu’une ...

nouveau media

Visé par une plainte pour agression sexuelle, Frédéric Haziza suspendu de l'antenne de LCP

Le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire

observatoire publié(e) le 21/11/2017 par Capucine Truong

Il a fallu une journée à LCP pour "suspendre" Frédéric Haziza, mis en cause par une enquête de Buzzfeed France, révélant qu'il est accusé d'agression sexuelle par une de ses collègues journalistes, qui a porté plainte. Une journée, et l'intervention de la Société des Journalistes (SDJ) ...

nouveau media

Les journalistes de LCP demandent le retrait de F. Haziza, visé par une plainte pour agression sexuelle

suivi publié(e) le 21/11/2017 par la rédaction

Frédéric Haziza, présentateur vedette de LCP, accusé d'agression sexuelle. Selon la journaliste qui a porté plainte, il lui aurait pincé les fesses en 2014, faits qualifiés d'agression sexuelle par la loi française. La direction lui aurait alors adressé un avertissement, insuffisant pour ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Weinstein : Seydoux et le Guardian dans l'emballement

Un film magnifique? Désolé, pour moi, c'est irregardable, précisément à cause du male gaze incroyablement grossier de la Vie ...

Par André Gunthert
le 12/10/2017

Baupin : la photo de trop

Mais y'a aucune omerta , juste vous les journaleux qui participez à la marche du monde comme les politiques, ne voulez pas ...

Par evemarie
le 09/05/2016

"L'urgence des médias n'est pas notre urgence"

Je n'ai pas vu le deuxième acte car il n'était pas disponible en ligne au moment où j'ai voulu regarder l'émission. Je ...

Par Bruanne
le 18/06/2011
Tous les forums >