Personne n'y croyait (même pas nous). Et voici Emmanuel Macron président, et tout prêt à jouer de la séduction. Raison de plus pour être particulièrement attentifs au hors champ.

Publié le 12/05/2017  Alimenté le 25/10/2017
Vignette Macron Marianne
enquête du par

Quand Macron ne fuyait pas (du tout) les journalistes

Bruno Roger-Petit : "le sujet ne m'intéresse pas"

Macron et les journalistes, c'est une histoire compliquée. En froid avec une partie de la profession depuis son élection, Emmanuel Macron a tenté, selon Marianne, de recruter certains d'entre eux avant d'être élu.Avec plus ou moins de succès.

/media/breve/s208/id20795/original.99700.jpg

Marianne, 23 août 2017

Des agents doubles parmi les journalistes ? Ce 23 août, Marianne consacre un article aux journalistes que Macron a tenté de recruter, ou avec lesquels il a entretenu des relations privilégiées avant son élection. "Soucieux de s'arroger les bonnes grâces d'une partie de la presse, Emmanuel Macron a parfois recours à la flatterie, voire à la tentative de recrutement", écrit le journaliste politique Etienne Girard.

Qui sont ces journalistes ? Il y a d'abord Bertrand Delais, auteur de deux documentaires très flatteurs sur Macron (un premier sur LCP en 2016, un second pour Envoyé Spécial en mai 2017). Le réalisateur a été contacté par la plume du président, Quentin Lafay, entre juin et octobre 2016, pour donner son avis sur plusieurs discours du candidat, comme le montrent plusieurs mails des MacronLeaks (voir exemple ci-dessous). Contacté par Marianne, Delais confirme avoir été sollicité. "Il se souvient en particulier avoir été contacté par Emmanuel Macron pour un projet de discours devant le Grand Orient de France, en juin 2016, sur lequel il a donné quelques conseils". "Cela fait partie du lien de confiance entre un journaliste et un politique", selon le documentariste, qui assure à Marianne n'avoir jamais participé à une réunion en tant que conseiller.

/media/breve/s208/id20795/original.99701.jpg

Mail envoyé par Quentin Lafay, le 16 juin 2016

"macron m'a suivi jusqu'au métro"

En 2010, alors banquier chez Rotschild, Macron cultivait déjà de curieuses relations avec les journalistes. Adrien de...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Travailleurs détachés : le mystérieux oubli du Monde et de Libé

chronique publié(e) le 25/10/2017 chez les matinautes

Comme tout accord de compromis, l'accord européen sur les travailleurs détachés peut être présenté sous l'angle du "verre à moitié plein", ou du "verre à moitié vide". Sans surprise, le gouvernement vend à l'opinion, depuis deux jours, une grande victoire diplomatique française, sur le ...

nouveau media

Derrière le mantra macronien de la "formation"

chronique publié(e) le 19/10/2017 chez les matinautes

L'un des mantras du macronisme, c'est la formation. OK, le budget de Macron des Bois prend aux pauvres pour donner aux riches, OK on va tout faire pour fluidifier le licenciement des pauvres, OK on va grossir les rangs des chômeurs, des précaires, des fainéants et des fouteurs de bordel, mais en ...

nouveau media

La "Relève" : quand le gouvernement s'installe aux Echos

observatoire publié(e) le 09/10/2017 par Hélène Assekour

Journalisme ou communication ? Ce dimanche, les clés des Échos ont été confiées à 200 personnalités chargées d'écrire les articles du numéro de lundi. Parmi elles, plusieurs politiques, quasiment tous issus de la majorité ou du gouvernement, avec pour rédacteur en chef le ministre de l'...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

La France offre une idole aux Beautiful du monde

Soyons positifs malgré tout, et réjouissons-nous de ce que de positif il peut y avoir. Depuis une quarantaine d'année, au ...

Par angelo m
le 08/05/2017

Injonctions molles, injonctions dures

Et bien, je découvre que mes mots sont publiés dans votre texte, mis à égalité avec ceux des éditocrates. Quelle promotion...

Par john z'guéner
le 28/04/2017

Injonctions molles, injonctions dures

Macron ou Lepen ? Qui est le pire ? Si on est de gauche, on nous gave depuis Dimanche pour voter Macron, sinon on serait ...

Par ManuTOO
le 28/04/2017
Tous les forums >