Extraordinaire, fabuleuse, fantastique, bref gold premium, la présidence Trump ne ressemblera à aucune autre. Et tant pis pour les jaloux, les aigris, les moches et les pauvres.

Publié le 22/11/2016  Alimenté le 30/11/2017
nouveau media
observatoire du par

Contre la Corée du Nord, les medias US vont-ils enfiler l'uniforme ?

Escalade verbale : Trump promet à Kim "le feu et la fureur"

Entre Donald Trump et la Corée du Nord, l'escalade verbale continue et a atteint un nouveau sommet hier, 8 août : interrogé sur le sujet, Trump a promis au régime nord-coréen le "feu et la fureur". Comment ont réagi les médias américains ? Avec moins d'enthousiasme belliqueux qu'après les frappes de Trump en Syrie, en avril dernier. Mais ils ont relayé plusieurs fuites épousant parfaitement la narration Trump.



Présentateur vedette de la chaîne MSNBC, Brian Williams animait le 8 août, sur MSNBC, un débat sur les nouveaux propos polémiques de Trump. Il y avait de quoi : quelques heures plus tôt, en vacances dans le New Jersey, le président américain avait eu ces mots : "La Corée du Nord ferait mieux de ne plus proférer de menaces envers les Etats-Unis. Elle se heurtera à un feu et à une fureur que le monde n'a jamais vus jusqu'à présent".

L'escalade verbale s'est poursuivie dans la journée avec l'annonce du régime coréen, qui envisage de tirer des missiles balistiques en direction des bases américaines de l'île de Guam, dans le Pacifique. Pour la commenter, Williams avait réuni autour de lui plusieurs experts. Parmi eux, Malcolm Nance, ancien officier de l'US Navy, désormais consultant et auteur sur les questions de sécurité. L'animateur se tourne vers lui : "Malcolm, notre boulot ce soir, c'est de faire peur aux gens sur ce sujet, pour qu'ils comprennent que ce n'est pas seulement une question de frappe préventive ou chirurgicale. Vous connaissez bien cette partie du monde...". L'ancien militaire ne se fait pas prier : "La seule façon de se débarrasser du programme nucléaire nord-coréen, malheureusement, c'est d'utiliser une arme nucléaire". Au jeu du "média, fais-moi peur", Williams semble avoir une longueur d'avance.

Il faut dire que l'animateur aime les conflits armés. Cet ancien reporter de guerre, qui a menti pendant des années sur un reportage effectué en 2003 en Irak,...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Trump mad

"Rage de diable de Tasmanie" : le New York Daily News traite Trump de fou

lu publié(e) le 30/11/2017 par la rédaction

Les avis de psychiatres et autres spécialistes ne suffisent visiblement plus : c'est au tour de journalistes de traiter Donald Trump de fou. Après les nouvelles frasques Twitter du président américain, le quotidien américain New York Daily News s'est fendu mercredi 29 novembre d'un édito au ...

nouveau media

Trump : le goujatgate, et ses conséquences...

chronique publié(e) le 24/10/2017 chez les matinautes

Donc, il aura fallu vingt jours. Vingt jours pour qu'émerge une question accessoire, secondaire : que font exactement les forces spéciales américaines au Niger ? C'est le 4 octobre, que le sergent La David Johnson tombe dans une embuscade djihadiste au Sud du Niger. Le 16 octobre, lors d'une ...

nouveau media

Pourquoi Trump vantait son "super sang allemand"

Aux sources d'un montage qui a refait surface après les manifestations de Charlottesville

observatoire publié(e) le 17/08/2017 par la rédaction

Un ancien montage vidéo, où Trump évoque la qualité de ses gènes, a refait surface sur les réseaux sociaux après les manifestations de Charlottesville, où une militante antiraciste a été tuée par un militant néonazi. D'où vient l'extrait dans lequel Trump parle de son "super sang ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Découper Trump en journées

"Nous savons bien qu'au fond ce mur ne sera jamais vraiment construit"... Etrange.... Ce mur est construit, aux deux tiers...

Par Arnaud Romain
le 06/02/2017

Trumpisation, trumpocène, deuxième semaine

Touché (ému, inquiet) ce matin par l'aveu de découragement de Daniel Schneidermann. Hé, ce n'est pas le moment des hauts-le-...

Par Olivier ANSELM
le 14/11/2016

Trump président : dépasser le vertige

Il y a un mois, Daniel, vous me "débiniez" publiquement lorsque je contrebalançais votre 9h15 sur le premier duel Trump/...

Par Arnaud Romain
le 09/11/2016
Tous les forums >