nouveau media
observatoire du par

Venezuela : derrière les "héros" des manifestations, quelle opposition ?

Au-delà du violoniste pacifiste et de "Wonder Woman"

Mots-clés : Wuilly Arteaga

C’est une image comme les médias en raffolent. Une histoire simple, celle d'un jeune manifestant vénézuélien qui défie le pouvoir chaviste avec pour seule arme son violon. Blessé puis arrêté par les forces de l'ordre, Wuilly Arteaga est devenu l'icône médiatique d'une opposition non-violente. Mais derrière les "héros" citoyens des manifestations, que sait-on exactement des composantes politiques à l’œuvre dans l'opposition?

CNN, The Guardian et FranceTVinfo lui ont rendu hommage, soulignant son courage et sa détermination. Les congressistes américains l’ont invité à New York, la chanteuse Shakira lui a apporté son soutien. Wuilly Arteaga est devenu une icône à travers le monde. L’emblème d’une opposition vénézuélienne martyr, victime de la répression militaire du pouvoir chaviste. Alors que depuis avril la crise politique tourne à la guerre civile au Vénézuela, pas un jour ou presque sans que la presse et la télévision ne relatent l’histoire de ce musicien vénézuélien de 23 ans qui défie la répression avec son violon pour seule arme.

/media/article/s101/id10092/original.99543.jpg

De LCI au Parisien en passant par Le Monde et Le Figaro, tous ont repris les images et l’histoire d’Arteaga, ce manifestant pacifique qui joue du violon au milieu des bombes lacrymogènes lancées par les forces de l’ordre. "A chaque mouvement populaire son symbole et ses héros. Celui du Venezuela se nomme Wuilly Arteaga", écrivait le 24 juillet Paris Match qui lui consacrait un portrait qui voyait en lui "le symbole de la jeunesse vénézuélienne hostile au coup de force anti-démocratique" de Maduro. "il est maigre et semble bien fragile face aux forces de l’ordre vénézuéliennes - mais Wuilly Arteaga promet de rester fort pour résister au président Maduro", relatait Ouest-France le 23 juillet dans un article titré "Notes de musique contre balles de caoutchouc".

Le musicien est devenu l’emblème médiatique d’une résistance non-violente, élevée au rang de martyr....

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Venezuela : derrière les "héros" des manifestations, quelle opposition ?

L'article qui se veut un petit peu moins caricatural que la production du "Monde" est quand même très largement orienté. ...

Par wesson
le 04/08/2017
Tous les forums >