"Dans mes medias, j'ai le final cut", dit-il avec franchise. Exact. Et ce patron de presse aux grands ciseaux n'aime ni la dérision, ni les enquêtes. Surtout sur ses activités, et celles de ses partenaires, actuels ou futurs.

Publié le 08/09/2015  Alimenté le 07/11/2017
nouveau media
observatoire du par

Cameroun : Bolloré demande 50 millions à France 2

La chaine publique attaquée...devant le tribunal de commerce

Une fois, ça passe, deux fois, c'est trop. Le groupe Bolloré a annoncé ce 22 juillet qu'il allait demander 50 millions d'euros de réparation à France 2. Le préjudice subi ? La chaîne l'aurait "dénigré gravement" en rediffusant l'émission Complément d'enquête consacrée à Vincent Bolloré et aux pratiques de son groupe. Une action qui a peu de chances d'aboutir... mais pourrait atteindre son but : dissuader les journalistes, à l'avenir, d'enquêter sur le groupe.

Vincent Bolloré n'a jamais caché sa conception du management : diriger un grand groupe "mérite un peu de terreur", expliquait-il lors d'un comité d'entreprise, en septembre 2015. En interne, de la terreur et des licenciements, et pour tous les autres, de l'intimidation et des procédures judiciaires : c'est ce que semble indiquer la vague de procès qu'il a intentés aux journalistes qui se sont penchés de près sur ses affaires - en particulier ses affaires africaines. Le dernier exemple en date est inhabituel : en lieu de place de la traditionnelle plainte en diffamation, le groupe Bolloré a indiqué vendredi 22 juillet qu'il allait demander 50 millions d'euros de réparations à France 2, auprès...du Tribunal de commerce.

La faute commise par la chaîne ? Avoir rediffusé un numéro de l'émission Complément d'enquête consacré à Vincent Bolloré, qui avait fortement déplu à ce dernier. Une telle rediffusion "caractérise (...) une volonté avérée de nuire [au groupe] en le dénigrant gravement", et "porte atteinte à ses intérêts commerciaux", affirme le groupe dans un communiqué (ici en pdf). Pour obtenir réparation, il a assigné France 2 devant le Tribunal de commerce de Paris.

/media/article/s90/id8960/original.91998.zoom.png

Image extraite du Complément d'enquête consacré à Vincent Bolloré

La procédure en "dénigrement", mode d'emploi

En quoi consiste le dénigrement ? Contrairement à la diffamation, définie précisément dans la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, le "dénigrement" ne fait pas l'objet d'un texte...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Mais pourquoi vont-ils "au tribunal du juge Praud" ?

Question aux invités de l'émission polémique de CNews. Qui y retournent parfois.

enquête publié(e) le 07/11/2017 par Robin Andraca

Pascal Praud qui refuse qu'on prononce le mot racisme dans son émission. Pascal Praud qui prend une leçon de journalisme sur son propre plateau. Depuis la semaine dernière, l'émission de débat de CNews, L'Heure des Pros, (re)fait parler d'elle sur les réseaux sociaux, et sur plusieurs sites de...

nouveau media

Canal+ : comment Bolloré masque ses mauvais résultats (BFMTV)

lu publié(e) le 31/10/2017 par la rédaction

Chiffre d'affaires en berne, hémorragie d’abonnés… Depuis sa reprise en main par l’industriel breton il y a deux ans, les chiffres de Canal+ ne cessent de dévisser. Et si, comme tout groupe coté en bourse, Vivendi est tenu de rendre publics ses chiffres, la maison mère de Canal déploie ...

Libé CNews BFM

CNews plombée par un lourd déficit (Libération)

suivi publié(e) le 16/08/2017 par Juliette Gramaglia

De la gestion des chaînes télé par Bolloré. Alors qu'on a appris récemment que les comptes de C8 étaient plombés par les émissions de Cyril Hanouna –du fait du coût de ces émissions ou des amendes et sanctions publicitaires du CSA contre l'animateur – CNews se retrouve aussi dans le ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Porte à Hanouna : et le slip de Bolloré, on le remplit de nouilles ?

J'hésitais depuis quelques semaines à me réabonner, notamment en raison de la présence de ce Mr Porte, humoriste bien aigre, ...

Par consensus 39
le 05/02/2016

Pellerin va dégainer un amendement anti-Bolloré

Oulalah! Des comités d'éthique! Une clause! Un droit de regard du CSA! C'est le Grand Soir! Si, faisons la fine bouche, ...

Par Pif
le 14/10/2015

"Sur place, l'action de Bolloré en Afrique ne me semble pas terrifiante"

Emission intéressante, en creux, sur les enjeux de la presse. Serge Michel sur la défensive, pour dans la négation des jeux ...

Par Philippe Lavigne Delville
le 23/08/2015
Tous les forums >