L'autre feuilleton à la Une
enquête du par

DSK, inusable boule puante du Figaro : aujourd'hui, Sarcelles

Transformer une affaire privée en missile politique, mode d'emploi

Comment transformer une affaire strictement privée en affaire publique, et en missile politique ? C'est l'autre feuilleton DSK: la résurrection d'une liaison de l'ex-maire avec une jeune Sarcelloise dans les années 90, sur laquelle se greffe, aujourd'hui, une plainte pour subornation de témoin.Le Figaro relate largement l'histoire de Marie-Victorine M., ex-maîtresse de DSK dans les années 90. Si son témoignage remonte au mois de juillet, l'histoire a rebondi la semaine dernière avec le dépôt de plainte des avocats de Nafissatou Diallo en France pour subornation de témoin.
Le père de la jeune femme assure en effet avoir été contacté par un adjoint au maire de Sarcelles pour qu'il demande à sa fille de ne plus s'exprimer dans les médias.

Retour sur cet autre  feuilleton DSK, dont Le Figaro espère qu'il pourra continuer d'"embarrasser" le PS.

Son nom est apparu le 27 juillet à la une de l'hebdomadaire suisse, L'illustré. "L'ex-maîtresse de DSK sort de l'ombre" titre l'hebdomadaire. Dans cette longue interview, cette consultante de 38 ans qui vit à Los Angeles raconte sa liaison avec Strauss-Kahn, qui a démarré en février 1997 à Sarcelles. Il "n’a jamais été violent avec moi. Ni physiquement ni verbalement. Je considère notre relation davantage comme de la passion que comme de la violence. Nous étions dans une relation consentie", déclare-t-elle. Pourquoi décide-t-elle donc soudain d'accorder une interview ? "Je ne suis pas face à vous pour abattre un homme qui est déjà à terre, dit-elle d’entrée. Je n’ai pas cherché cette interview, j’y suis contrainte parce qu’on me poursuit, car les médias américains font le siège de chez moi, sur la base d’une lettre à mon père qu’ils se sont procurée et dans laquelle j’évoquais cette liaison. On m’a fait comprendre que des articles seraient publiés. Donc, avant que cela ne sorte contre mon gré, je préfère me défendre et prendre les devants". Elle annonce qu'elle est prête à témoigner à New York en cas d'un éventuel procès en faisant cette précision : "je pense que ça servirait sans doute plus la défense que l’accusation".

 


Comment l'hebdomadaire suisse a-t-il été au courant de cette histoire ? Contacté par @si, l'auteur de l'interview, Arnaud...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

DSK, inusable boule puante du Figaro : aujourd'hui, Sarcelles

Si j'étais patron du Figaro, je serais encarté à l'UMP, et je ferais TOUT pour qu'on parle le moins possible du bilan ...

Par Manazo
le 02/09/2011
Tous les forums >