Le président de la télévision publique sera désormais nommé par l'exécutif, annonce Nicolas Sarkozy. Retour à l'époque de la mainmise gaullienne sur l'ORTF ?

Publié le 26/06/2008  Alimenté le 21/05/2012
Discours Nicolas Sarkozy
observatoire du par

Réformes des médias : mais que veut Sarkozy ?

... s'interrogent (fébrilement) les médias

Depuis la rentrée, une seule question semble agiter le petit monde des médias : que veut Nicolas Sarkozy ? Car c'est bien l'Elysée qui a la haute main sur les deux dossiers chauds du moments, la réforme de France Télévisions et les prochains "états généraux de la presse". Mais percer le mystère des volontés présidentielles est un sacré casse-tête pour les observateurs.

Première (profonde) interrogation : celui qui se rêve en grand réorganisateur de la télévision publique veut-il encore de Patrick de Carolis ? On s'en souvient, au début de l'été, le président de France Télévisions avait jugé les propos de Sarkozy "faux" et "stupides". Depuis, le landerneau bruisse de suppositions sur son possible limogeage avant la fin de son mandat, en 2010.


Le projet de loi sur le future de la télévision publique devrait être discuté le 8 octobre en conseil des ministres, et débattue au Parlement à partir du 18 novembre. Il instaurera un nouveau mode de nomination du président du groupe public, désormais choisi par le gouvernement, après avis conforme du CSA et des commissions compétentes du Parlement. Mais pour le moment, il n'a pas encore été décidé si Carolis devra rendre son tablier dès la mise en place de la loi, ou s'il pourra attendre 2010.

La ministre de la Culture, Christine Albanel, le répète depuis le mois de juin, elle ne voit pas de raisons particulières qui le feraient quitter son poste en avance. Elle l'a redit le 13 septembre, lors d'une débat à la fête de...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Filippetti : réforme de l'audiovisuel public "avant 2013"

suivi publié(e) le 21/05/2012 par Laure Daussy

Fini la nomination des dirigeants de l'audiovisuel public par le président de la République. La ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, a annoncé lundi sur France inter que le CSA sera à nouveau chargé de nommer les présidents de Radio France et de France ...

chabot

Une martyre nommée Chabot

chronique publié(e) le 23/08/2010 chez les matinautes

Sans me vanter, comme disait l'autre, je crois pouvoir annoncer que la rentrée ne va pas être simple. Prenons l'éviction de Chabot, qui nous a cueillis vendredi soir, en plein déballage des sacs de voyage. A en croire les confrères spécialisés, Chabot, évincée par Rémy Pflimlin de la ...

France Télévisions : Pflimlin choisi par l'Elysée

flash publié(e) le 05/07/2010 par la rédaction

Patrick de Carolis a enfin un remplaçant officiel. L'Elysée vient d'annoncer dans un communiqué que Nicolas Sarkozy a choisi Rémy Pflimlin, le patron de Presstalis (ex-NMPP), pour diriger France Télévisions. Une annonce qui clôt un interminable feuilleton, qui a vu s'égrener au fil des ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

"Il faut reparler à des télespectateurs adultes"

Faudrait arrêter un peu sur le sujet non ? il a fait deux posts pour s'expliquer, je trouve ça très clair...

Par Cédric FONTAINE
le 13/02/2009

Pourquoi il faut (malgré tout) soutenir Carolis

Allons Daniel, il ne vous faut rien faire. De quel droit devriez vous lancer une quelconque campagne ? Vous voulez faire ...

Par Régis
le 02/07/2008

Et en pleine tempête, Carolis saborde L'hebdo du médiateur...

après @si l'an dernier, un café l'addition cette année, on rajoute l'hebdo du médiateur... les émissions où "on s'...

Par marc
le 01/07/2008
Tous les forums >