13-Novembre : et "Quotidien" reparle des frères Clain
article

13-Novembre : et "Quotidien" reparle des frères Clain

Réservé à nos abonné.e.s
Le rôle des frères Clain, en tant qu'inspirateurs et communicants de l’État islamique en Syrie, dans les attentats menés sur le sol français ne souffre guère de doute. Mais quand l'émission Quotidien évoque des témoignages de la présence de Fabien Clain en France lors des attentats de novembre 2015, victimes et journalistes s'insurgent. La séquence, elle, comporte au moins une erreur factuelle.

Ce n'est pas la première fois que l'émission Quotidien évoque des témoignages rapportant la présence en France de Fabien Clain, "la voix française du groupe État islamique", lors des attentats du 13 novembre 2015. En novembre 2016, déjà, le journaliste Azzedine Ahmed-Chaouch dévoilait à l'antenne deux témoignages inédits, provenant de procès-verbaux de l'enquête. Le premier était "celui d'un étudiant parisien" vivant à proximité du restaurant La Belle Équipe. Il assure aux policiers qui "lui présentent la photo de Fabien Clain" que Clain était l'un des auteurs des coups de feu, explique alors Ahmed-Chaouch. L'autre témoignage est celui "d'un fonctionnaire", qui aurait vu Clain "quelques jours avant", au volant d'une voiture dans le qua...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.