Amalia, et l'horreur économico-affective
Sur la planche
  • Presentation
    Daniel Schneidermann
  • Préparation
    Antoine Streiff
  • Deco-Réalisation
    Antoine Streiff et Louison Gasnier
Réservé à nos abonné.e.s

Difficile de trouver plus éloigné de l'oeuvre de Jean-Pierre Gibrat, notre premier invité, que celle d'Aude Picault, dont les albums trônent "sur la planche" dans cette deuxième émission. Gibrat nous faisait traverser révolutions, coups d'État, et guerres civiles du siècle dernier. Picault a installé son chevalet dans l'existence chahutée des femmes contemporaines de "MeToo", et des injonctions qu'elles subissent héroïquement. L'injonction à l'encouplement, si possible avec un partenaire relativement acceptable : elle le racontait dans Idéal Standard album qui fit sensation en 2017 (Dargaud).

Le temps d'un détour par les aventures pornographiques de Lilith, première épouse d'Adam et icône féministe (Déesse, Les requins marteaux, 2...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.