Et Hollywood découvrit (enfin) les homos
Post-pop
  • Presentation
    Daniel Schneidermann et Rafik Djoumi et Delphine Chedaleux
  • Préparation
    Antoine Streiff
  • Deco-Réalisation
    Sébastien Bourgine et Antoine Streiff
Réservé à nos abonné.e.s

Longtemps Hollywood dissimula les homosexuels, et l'homosexualité. Il fallait regarder entre les images comme on lit entre les lignes. Il fallait déchiffrer les sous-entendus, capter les allusions, apprécier et savourer entre initié.e.s. A ceux qu'on n'appelait pas encore la communauté gay, le cinéma envoyait des messages subliminaux, qui échappaient aux censeurs, ou aux indifférents. 

Longtemps aussi, le cinéma les cantonna à quelques stéréotypes. La folle, le pervers, le serial killer, la victime d'une terrible malédiction. Il fallut du temps, pour que de grosses productions traitent frontalement, et ouvertement, de l'homosexualité, de l'homophobie, et du SIDA. Cette période d'occultation est-elle vraiment terminée ? Sans doute. Mais ...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.