Quand Bedos cherchait les limites du "Dati bashing"

Arrêt sur images

Guy Bedos est mort le 28 mai 2020. En 2009, il était venu chez nous, sur le plateau de Ligne jaune, pour nous parler du "Dati bashing". Deux livres dévoilent les failles psychologiques supposées, et les détours tortueux de la biographie de Rachida Dati (...)

Ligne Jaune
Réservé à nos abonné.e.s
Guy Bedos est mort le 28 mai 2020. En 2009, il était venu chez nous, sur le plateau de Ligne jaune, pour nous parler du "Dati bashing". Deux livres dévoilent les failles psychologiques supposées, et les détours tortueux de la biographie de Rachida Dati : la presse s'en donne à coeur joie ; la presse étrangère insiste, elle, sur les talonnettes et sur les dérapages de Nicolas Sarkozy, mais sur ce sujet, la presse française est plus discrète.

Où sont les limites ? Contre une Dati en disgrâce tous les coups sont-ils permis ? A quand des livres aussi audacieux sur Nicolas Sarkozy ? Intrusion dans la vie privée, attaques sur le physique, exploitation et sur-exploitation des lacunes d'expression : quelles lignes jaunes se fixent journalistes et humoristes ?




Pour cette troisième émission, nous vous proposons de slalomer entre les fausses pistes, les chaussées glissantes et les pièges à médias, en compagnie de Jacqueline Rémy ("Du rimmel et des larmes", Seuil), Mickaël Darmon (France 2, "Belle amie", Editions du moment), Roger-Gérard Schwartzenberg ("L'Etat-spectacle 2", Plon), et Guy Bedos .

Si vous voulez tout savoir de la genèse de notre nouvelle émission, reportez-vous a...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.