Tibo InShape, youtubeur enrôlé par la pénitentiaire

Arrêt sur images

Les collégiens sur la piste des vidéos sponsorisées

Classe télé
Réservé à nos abonné.e.s

Il a des biceps en acier trempé, une marque de vêtements à son effigie et plus de 5 millions d'abonnés sur sa chaîne.  En l'espace de dix ans, avec ses tutoriels de gonflette, le français Tibo InShape s'est taillé un corps de monsieur-muscle et une carrière de youtubeur star, dopé aux vidéos sponsorisées qui cumulent les vues par millions. Une audience qui a récemment poussé l'administration pénitentiaire à commander à Tibo InShape une vidéo dans laquelle le youtubeur vante le métier de surveillant de prison. Qu'en disent nos collègiens ?  Sont-ils sensibles aux charmes bodybuildés de ses vidéos ? Perçoivent-ils le caractère publicitaire de cette campagne de recrutement d'un nouveau genre ? Et au fait, pourquoi le ministère de la ...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

M6 : "Mariés au premier regard", une arnaque ? "La sociologie ne marie personne"

Poursuivi pour complicité de diffamation, le sociologue J.C. Kaufmann soutenu par ses confrères

Simonnot, 30 ans de journalisme engagé

Retour sur ses articles les plus marquants

Des médias promeuvent un investisseur véreux

Quand le publirédactionnel leurre des épargnants

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.