"Avec l'affaire Bettencourt, on est au chômage technique"

Arrêt sur images

"Sauvons les riches !" sur notre plateau

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Le rire est-il un moyen de faire passer des messages politiques ? Comment faire pour que le message ne se dissolve pas dans le rire ? Vous avez sûrement vu les images joyeuses et festives du collectif Jeudi noir ou les fausses barbes du collectif La barbe. Comment sont nées leurs actions ? Le rire a-t-il une efficacité politique ?

Dans le cadre de notre série d'été sur le rire et ses limites, nous recevons trois invités sur notre plateau : Julien Bayou, ex-précaire, ex-stagiaire, et fondateur des mouvements "Jeudi noir", "Génération précaire" et "Sauvons les riches". Il est accompagné d'un autre adhérent de ces mouvements, Manuel Domergue et de Florence Pelletier, membre du collectif "La barbe".

L'émission est animée par Daniel Schneidermann, déco-réalisée par François Rose et préparée par Dan Israel.
Elle a été enregistrée le 2 juillet 2010.

La vidéo dure 54 minutes.

C'est en 2006 que le collectif Jeudi noir s'est fait connaître par des squats festifs lors de visites d'appartements à Paris pour dénoncer le prix trop élevé des loyers. Le principe de ces joyeuses manifestations est simple : puisque les étudiants et les précaires n'ont pas les moyens de louer ces appartements, autant en profiter pour faire la fête lors des visites organisées par les propriétaires.

Au premier abord, l...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.