"Sur la recherche comme sur le reste, Hollande a renoncé"

Arrêt sur images

Du rectum du ver à la crise de l'emploi scientifique, notre débat

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
180 secondes ! Trois minutes, soit le temps d’un clip, d’une chanson ou d’une chronique de télé. Mais trois minutes, celà peut-il être aussi le temps de présentation d’une thèse universitaire exigeant des années de recherches ? Et ce concours Ma thèse en 180 secondes est-il le triomphe du formatage show-biz sur la pensée scientifique, ou bien un moyen d’attirer l’attention du grand public sur des travaux scientifiques, voire sur la crise de l’emploi de la recherche en France ? Pour en discuter, quatre invités : Marie-Charlotte Morin, doctorante en biologie cellulaire et lauréate de Ma thèse en 180 secondes, Alain Trautmann, biologiste et co-fondateur de Sauvons la recherche, Sylvestre Huet, journaliste scientifique de Libération (voir son blog Sciences2) et Mathieu Rouault, journaliste scientifique et animateur du site Docteo.fr.

L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par Anne-Sophie Jacques et Adèle Bellot
et déco-réalisée par François Rose.

La vidéo dure 1 heure et 15 minutes.

Si la lecture des vidéos est saccadée, reportez-vous à nos conseils.



L’émission côté coulisse, par Anne-Sophie Jacques

Je parie un maillot de l’équipe de France plein de sueur que vous aussi vous tomberez sous le charme de Marie-Charlotte Morin, doctorante en biologie cellulaire. Non pas parce qu’elle parle avec humour du rectum d’un ver en 180 secondes dans un concours de communication scientifique qu’elle a remporté haut la main mais parce qu’elle réussit à transmettre ce qu’est le travail d’un chercheur. Un travail qui exige remise en cause et curiosité. U...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.