"Pour avoir critiqué Ferrari, TF1 a boycotté mon journal"

Arrêt sur images

Le journalisme médias, ses limites, ses autocensures

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Les adieux, cette semaine, de la présentatrice de TF1 Laurence Ferrari incarnent en image le lent naufrage de la principale chaine privée française. Politique ou économique, quelles sont les causes précises et les circonstances exactes de ce départ brutal ? Plus largement, comment informe-t-on aujourd’hui sur les médias?

Pour répondre à ces questions, Rémy Pernelet, rédacteur en chef de Télé 2 semaines, Daniel Psenny, journaliste télé au Monde, Marc Baudriller, chef de rubrique média à Challenges, et Richard Sénéjoux, chef de service télé à Télérama.

L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par Laure Daussy et Marion Mousseau
et déco-réalisée par Mireille Campourcy et François Rose.


La vidéo dure 1 heure.

Si la lecture des vidéos est saccadée, reportez-vous à nos conseils.


Dans sa chronique, Didier Porte dégrade le maréchal BHL, qui a présenté à Cannes son dernier film, (film-événement selon TF1!), le "Serment de Tobrouk".

Nos spécialistes avaient-il eu vent du départ de Laurence Ferrari? "Des rumeurs circulaient, c'est pour cela qu'...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.