"Non, FO et la CGT ne soutiennent pas Proglio"

Arrêt sur images

Sur notre plateau, les syndicalistes contredisent Sarkozy

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Cette semaine, à l'exception du gouvernement et de ses nombreux porte-voix, tout le monde, humoristes, opposition, commentateurs et syndicalistes, est tombé sur Henri Proglio, patron d'EDF depuis le mois de novembre, et toujours président (non-exécutif) du conseil d'administration de Veolia. Double salaire et double casquette, cela faisait beaucoup, non ? Non, en tout cas pas pour les syndicats de Veolia, si l'on en croit leur communiqué commun publié pour dénoncer le lynchage médiatique dont leur dirigeant serait la victime. Nicolas Sarkozy n'a d'ailleurs pas manqué de le brandir sur le plateau du 20 heures de TF1 le 25 janvier. Un son de cloche étonnant, qui nous a donné envie de nous demander si, la "double casquette" n'avait pas, aussi, de réels avantages.

Pour le savoir, nous avons convié sur notre plateau Jean-Luc Davoisne, délégué CFE-CGC de Veolia, son collègue Christophe Gandilhon de Force Ouvrière, Maurice Marion, porte-parole de la CGT Energie, et Renaud Lecadre, journaliste à Libération ayant beaucoup travaillé sur le dossier Veolia. Ils sont accompagnés de notre chroniqueur Pierre-Henri Moreau et de notre journaliste Dan Israel.

L'émission est animée par Daniel Schneidermann, et déco-réalisée par François Rose.

La vidéo dure 63 minutes.

Pour démarrer l'émission sur une note fraîche, Pierre-Henri montre comment Claire Chazal se penche sur le sor...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.