"Et si le FN rachetait les soutiens Facebook du bijoutier de Nice ?"

Arrêt sur images

L'engagement virtuel, avantages et risques

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Plus d'un million et demi de personnes ont "liké" sur Facebook la page de soutien d'un bijoutier niçois qui a tué l'un de ses agresseurs, et voici les politiques, les journalistes, les sociologues en proie à une grande perplexité : quel sens, quelle valeur accorder à cette manif virtuelle ? Une nouvelle forme de revendication est-elle en train de naître, ou s'agit-il de clics sans lendemain?

Sur notre plateau, pour répondre à ces questions, Fabrice Epelboin, enseignant à Sciences po, spécialistes des réseaux sociaux, Olivier Ertzscheid, maître de conférence en sciences de l'information et de communication. Benjamin Des Gachons, directeur des campagnes de Change.org, plate-forme de pétitions en ligne. Et Sophie Tissier - à l'origine d'une de ces pétitions "Touche pas à mon intermittente - lancée suite à son éviction de l'émission Touche pas à Mon poste sur D8.

L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par Laure Daussy et Marion Mousseau
et déco-réalis&eac...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.