"Chavez gouvernait avec un micro, devant les caméras"

Arrêt sur images

Débat sur le "télécomandante" du Venezuela

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
A propos de ses succès ou de ses échecs économiques, à propos des libertés publiques au Venezuela, à propos de sa diplomatie, est-il possible aujourd’hui de se livrer à un bilan dépassionné de la présidence d’Hugo Chavez? Jamais peut-être dans les médias français l’information à propos d’un sujet n’avait semblé à ce point prise en otage par les idéologies quelles qu’elles soient, comme s’il était impossible de délivrer sur l’objet de Chavez une information fiable. Si une chose est certaine, c’est que Chavez était une bête de télévision, sans doute le meilleur télé-président de toute l’histoire conjointe de la politique à la télévision. C’est en se fondant sur des extraits de ces moments de télé que nous essaierons de passer derrière l’image. Sur notre plateau, Janette Habel, universitaire, spécialiste du Venezuela et Paula Vasquez, anthropologue à l’Ehess et spécialiste du Venezuela.

L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par Laure Daussy et Sébastien Rochat
et déco-réalisée par Mireille Campourcy et François Rose.

La vidéo dure 1 heure et 24 minutes.


Le Making-of :

Cahier des charges des invités de l’émission cette semaine: un plutôt favorable et un plutôt critique sur le chavisme au Venezuela, mais capables de débattre sans (trop) d'anathèmes, et surtout connaissant bien la situation sur le terrain. Parmi les regards critiques sur Chavez, nous avons repéré la chercheuse Renée Fregosi, directrice de recherche à l'Institut des hautes études d...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.