201
Commentaires

Zemmour, un mystère olfactif

Emoi général du pont de la Pentecôte :

Derniers commentaires

Et un "je m'en b....e d'un politique, ça peut se con se voir? Pauvre provincial que j'essuie...Ach! la boboïsation de l'esprit....! Je dois être un libéral qui s'ignore. Mon seul regret...(?) : avoir pu apprécier Font et Val (enfin, surtout Val pour "le Cinéma","Isabel" et "Baader"...)
Zemmour raciste? Non, il est toujours politiquement correct. Viré? Non. Le Mercato. ASI est aussi la dedans? Merde. Bon, je me réabonnerai qd même. Encore que...J'irai sur RTL1RJ pour savoir...
Et pourquoi supposer que c'est l'élection de Hollande qui l'a fait virer ? Ou juste parce qu'il ne fait plus autant recette ? Est-ce qu'il est vraiment viré au moins ? On nous avait déjà fait le coup au Figaro, quand Zemmour a été convoqué car accusé pour propos racistes. Et puis finalement... rien. Juste un bon coup de pub, comme les dizaines de passage télé auxquel il avait eu droit à ce moment là. Chez Ruquier, il a bien été viré, mais pour obtenir juste après une émission rien qu'à lui sur Paris Première. Peut être qu'il aura là aussi droit à son hebdo sur RMC. Non, désolé, il n'y a vraiment pas de quoi crier à la censure ou pleurer sur sa liberté d'expression...
Je vous trouve quand même dur de comparer Philippe Alexandre à Zemmour. C'était un chroniqueur politique classique assez saignant, plutôt talentueux, mais, à part être de droite, il y a quand peu de chose en commun avec zemmour.
Bon, je vous parle de Philippe Alexandre que j'ai connu il y a 15 ans quand il faisait l'émission-apéro avec July. C'était un mec plutôt sympa. J'étais trop jeune pour le voir dans ses oeuvres en 81, il était peut-être plus con...
Bon débarras!
zemmour et bhl devraient faire un duo comique sur FI. En lieu et place des Porte, Guillon...
( et surtout Colin et Mauduit, devenus insupportables , les nouveaux chevalier laspalès du servie public. dommage)
Faut pas nous donner de faux espoirs comme ça ! C'est pas correc !
On se couche le sourire aux lèvres et puis le lendemain on se réveille,
et on découvre que le Zemmour,
il est encore là à déballer ses obsessions racistes et xénophobes ...
Faut pas nous donner de faux espoirs comme ça ...
Ce cas Zemmour m'interpelle à un autre niveau:

Depuis le renvoi de Benassayag par Laure Adler sur F Cul il y a quelques dix ans (?) et celui de Didier Porte par le trio
Sarko-Hees-Val, il n'y a plus aucun chroniqueur quotidien de gauche sur les ondes françaises.

Je mets de côté Daniel Mermet, qui lui aussi d'ailleurs, avait subi un déplacement de son émission à une heure d'écoute
moins favorable dans le but de réduire son auditoire.

Je pense que c'est à cause de Mermet, cet abcès purulent dans le consensus néo-libéral, que Radio-France passe aux yeux
des électeurs UMP et FN pour une officine gauchiste, comme ils ne manquent pas de l'affirmer dès qu'ils en ont l'occasion.

A moins que j'ai oublié quéqun????


Par contre les chroniqueurs et les donneurs d'opinion de droite, emmenés par les journalistes des Echos et du Figaro, ça pullule
sur toutes les stations, France Cul en tête.

En ce qui concerne les émissions hebdomadaires, et ceci est aussi valable pour les émissions TV, c'est la droite aussi qui y mène
le bal.A cette évocation un nom me vient, automatiquement, en tête, celui du crypto-UMP Dominique Reynié.

Qui aura le courage de faire une liste des émissions et de leurs intervenants réguliers? (Pas moi, bien trop paresseux).
Voici une copie du mel que je viens d'envoyer à Elizabeth Lévy, qui comme prévu vole au secours du martyr le plus vivant du PAF. Inutile de prophétiser qu'elle ne me répondra pas plus que quand je l'avais interpelée sur son soutien à Péchenard père et fils !

Bien que ne partageant aucune des analyses de Monsieur Zemmour, j’espère que RTL ne le virera pas. Autant pour la défense du droit à l’expression que pour démentir ceux qui affirment que, par pleutrerie et désir de solliciter l’aman d’Hollande qui est trop malin pour demander quoique ce soit, cette radio s’offusquerait de propos qu’elle ne désavouait pas sous le règne de Foutriquet 1er.

Sur Zemmour : il faut lire l’intervention du proc' au procès que lui a intenté Lozès, une sorte de double de Sopo-le-censeur. Il renvoie malicieusement les deux adversaires cul à cul en disant à Lozès que la justice n'avait pas à être sollicitée sur un affrontement polémique :

"On comprend l'agacement, la révolte" de Patrick Lozès face à la "rhétorique malicieuse voire déloyale" d'Eric Zemmour mais "les escroqueries intellectuelles ne se retrouvent pas toujours devant un tribunal correctionnel et même rarement", a souligné le parquet.

escroqueries intellectuelles : voilà Zemmour chaudement habillé pour le prochain hiver !
"Zemmour, sous Sarkozy, ne dérangeait pas RTL ; Zemmour dérange RTL sous Hollande". Vous dîtes que c'est la question à poser suite aux rumeurs selon lesquelles RTL supprimerait la chronique matinale de M. Zemmour. Vous semblez reprocher à RTL de suivre l'air du temps. Mais est-ce anormal pour une radio généraliste, populaire et, de surcroit, commerciale ?

Avant l'élection présidentielle, les discours de Zemmour entraient en résonance avec certains des discours du président. Sa présence à l'antenne contribuait au pluralisme politique. Il aurait été malvenu d'ôter sa chronique quotidienne sans paraître prendre partie dans l'élection et d'autant plus malvenu qu'il venait d'être viré de l'émission "On n'est pas couché" sur France 2. Il y aurait eu comme de l'acharnement.

Le paysage politique a changé. Une fois les élections législatives passées, RTL n'aura plus les mêmes obligations de pluralisme politique mais elle aura tout autant d'obligations s'agissant de son audience, de ses parts de marché, et de ses résultats économiques. Or, force est de constater que Zemmour n'est pas le meilleur produit d'appel pour une tranche matinale dans une radio généraliste. Il est trop marqué idéologiquement, pas vraiment consensuel et plutôt anxiogène. Ce n'est pas le meilleur chroniqueur pour attirer les mères de famille le matin, celles qui votent, semble-t-il, de plus en plus à gauche, comme Zemmour l'indiquait, lui-même, dans sa chronique controversée du 23 mai.

Bref, la conjonction d'audience en baisse et d'une période de morne plaine politique suffit à expliquer les discussions autour de la chronique de Zemmour. Faut-il en appeler à la main invisible du nouveau pouvoir, une main réelle ou intériorisée qui aurait inspiré les responsables de la radio ? J'ai du mal à y croire. Vous n'y pensez pas vous même quand vous rappelez que ce ne serait pas l'intérêt de la chaîne de se priver d'un chroniqueur aussi critique vis à vis du pouvoir. En aparté, ce ne serait pas non plus l'intérêt de la gauche de n'avoir plus aucune opposition dans les médias quand ils n'en auront pas beaucoup dans les assemblées !

Vous laissez planer le doute sur la servilité de RTL vis à vis du nouveau pouvoir, par contre vous n'avez aucune inquiétude s'agissant du pluralisme en général. Vous affirmez derechef que Zemmour ne manquera pas de trouver une tribune ailleurs pour s'exprimer. Mais en êtes-vous si sûr ? Y-a-t-il tant de voix dissonantes dans les grands médias qu'on puisse accepter de les voir disparaître, quand bien même leurs opinions diffèrent des nôtres ? Pour reprendre votre image olfactive, on sert toujours dans les avions du fromage sans goût, ni odeur de peur de déplaire aux gens. Pour ma part, je préférerais qu'on me propose le choix de plusieurs fromages, certains délicats, d'autres plus corsés. J'aimerais pouvoir dire, comme au restaurant ou chez des amis, "mettez m'en un peu de chaque, merci". Ce dont j'ai peur, c'est qu'il y ait une diète Cheddar en préparation, qu'on nous re-serve les mêmes chroniqueurs, qui pensent la même chose, vont dans les mêmes émissions et sont totalement interchangeables. Je ne citerais pas de nom, vous les reconnaitrez : ce sont ceux qui passent d'un journal de "gauche" à un journal de "droite" sans aucun état d'âme, qui brandissent crânement leur indépendance, leur liberté de ton et d'esprit quand, une fois arrivé, ils n'ont plus rien qui les distingue des autres et de la doxa générale. Ils croient faire l'opinion quand c'est l'opinion qui les a fait. Avec de tels produits pasteurisés, il n'y a certes plus aucun risque d'intoxication mais peut-on trouver du plaisir et de la gourmandise à mâcher leurs chroniques ?

Comme il y a le fast-food, il y a le fast-thinking ! Zemmour, on pouvait ne pas être d'accord, mais au moins on n'avait de quoi se mettre sous la dent et ça réveillait les sens. Je serais désolé de perdre sa voix et ça me semble beaucoup plus important comme question qu'une supposée servilité de RTL vis à vis du pouvoir quel qu'il soit !
Pour rappel, une déclaration de RTL suite à la condamnation de Zemmour l'an dernier : « Nous regrettons les propos d'Eric Zemmour, rappelle une porte-parole de la station. Ses interventions matinales sont encadrées et supervisées chaque matin par la rédaction. Nous lui avons demandé de veiller au respect des valeurs humanistes de la station. »
Je ne sais pas ce qui est le plus surprenant entre le fait qu'il ait accepté d'être "encadré et supervisé" ou que RTL parle de "valeurs humanistes de la station" plutôt que de valeur commerciale. Au passage, RTL-Group a décidé très "humainement" de quitter le marché Grec en raison de la crise. Bonne chance aux Grecs, mais ils ne sont plus rentables...
Messieurs, tentez de vous dé-zemmouracher de la dite radio "RTL". On n'y raconte que des inepties. Je suis d'ailleurs consterné que l'on ne m'y ait pas encore invité comme chroniqueur quotidien... j'y aurais ma place!
Ah, je ne suis donc pas la seule à avoir trouvé que méditer sur du fumier n'était pas si simple. J'ai eu le nez creux en me disant que c'était impossible, et pas seulement à cause de l'odeur ;)
J'ai plus envie de parler de RTL qui avait fortement droitisé ses pages politiques
Bien sûr, Zemmour en chronique le matin ...
Mais aussi "On refait le Monde", émission qui me plait beaucoup dans la forme mais que Ch Hondelatte a aussi bien droitisé !
En particulier son invention de la langue de vipère n'est rien d'autre qu'une tribune offerte chaque soir aux amis du Figaro car elle leur est systématiquement accordée
C Hondelatte a quitté RTL entre les 2 tours de la présidentielle sans qu'aucune interprétation politique ait été faite de son départ. On a évoqué des problèmes de santé, qui sont possibles et qu'on ne va pas commenter ici, mais ça mériterait que "Arrêt/Image" se penche un peu sur cette station de radio qui se prétend apolitique (ou équilibrée !) alors qu'elle a été la caisse de résonnance de la droite populaire. Et qui dit que ça ne va pas continuer ?
En tout cas, même sans Hondelatte, cette foutue langue de vipère continue à sévir
Le forum commente les conneries de Zemmour. Mais le sujet de la chronique n'est pas pour ou contre Zemmour, mais le fait qu'il soit question de le virer. Et que l'OP suppute un esprit de courtisanerie d'avec le pouvoir. Comme avec Salviac.

Il s'agit donc moins du cas Zemmour, que du cas RTL qui court après sa présidentialo-compatibilitude.

En soi, c'est déjà choquant. Mais un facteur aggravant, c'est que le forum ne s'en émeut pas; au contraire: il s'en félicite. Comme quoi, la flagornerie, le clientélisme, et la navigation opportuniste des rédactions journalistiques flatte aussi bien les sarkozystes d'hier que les hollandistes d'aujourd'hui!

Car il s'agit d'une double opération: l'air du temps est autant imprimé par le nouveau président lui-même, que par ceux qui l'ont élu: auditeurs et cerveaux disponibles potentiels.
Le tour de passe passe est magnifique: lisez ce forum, et cette éviction hypothétique apparaît saluée, salutaire, moralement justifiée comme un sursaut de discernement, etc.

Le chroniqueur s'est pourtant décarcassé à écrire noir sur blanc la contextualisation du questionnement. Mais les forumeurs n'en n'ont que faire: ils sont caressés dans le sens du poil, on leur vire un "ennemi", ils sont amadoués, ils ont un os zemmourien à ronger, alors ils ne se posent aucune question sur RTL...

Rédactions! Restez décomplexées! Preuve est faite qu'un gauchiste est aussi facile à domestiquer qu'un sarkozyste!
Zemmour, un mystère vestimentaire : rien que pour ses tenues, il devrait être viré, une offense à l'image de l'élégance française dans le monde.
Vous me direz, du goût et des odeurs on ne discute pas...
Et si on arrêtait de faire plaisir à Zemmour en parlant de lui !!!!
J'ai particulièrement aimé les z'images... Zemmour jusqu'à l'écoeurement, avec sa gueule de fouine, et ... hop... le Besson, une autre fouine.
(c'est pas gentil pour les fouines, d'ailleurs).

Vous l'avez fait exprès ?
Communiqué du directeur des programmes de de RTL, aux auditeurs :
"Nous avons deux nouvelles à vous annoncer concernant notre nouvelle grille des programmes. Une mauvaise : nous devons nous séparer d'Eric Zemmour qui... euh... a préféré voler vers d'autres cieux sans que nous puissions le retenir.
La bonne nouvelle maintenant : il sera remplacé par Robert Ménard et Pierre Cassen. Deux pour le prix d'un. Le week-end, ils seront épaulés par Elisabeth Lévy, qui rejoint notre équipe."
"Eric Zemmour, chatouilleux défenseur de la liberté d'expression que vous êtes, ne reconnaissez-vous pas à Renaud Revel, de L'Express, le droit de dire n'importe quoi, droit dont vous bénéficiez vous-même généreusement ?"

sauf erreur de ma part, Zemmour ne se contente pas d'en bénéficier, il le revendique, ce qui rend la contradiction encore plus savoureuse
Petit saint Zemmour, comédien et martyr, tes fans ne se rendent pas compte combien tu joues faux, avec ta voix et tes airs de chochotte ce rôle d'apôtre de l'hypervirilité (projection , votre honneur, comme on dit dans les navets états-uniens) et du soit-disant politiquement incorrect

Quand dira-t-on que le prétendu peuple fn, soit disant en souffrance, avant d'être composé de déçus de la gauche et de sarko, se compose avant tout de " petits " artisans, commerçants,agriculteurs pourtant assez "gros" pour faire travailler(tout comme d'autres) sinon au noir du moins dans des conditions des surexploitation des immigrés, sans papiers souvent.Ce sont ces tartufes qui dominent en Vaucluse, par exemple, si dans le nord ou l'est c'est autre chose.La popularité, toute relative, d'Eric le contrefait fonctionne comme un miroir qu'une partie de la société civile aime bien qu'on lui renvoie.
Je m'en contrefous de ce personnage.
Qu'il soit viré ou pas, je m'en bats les c.... :-))))

Il n'est pas malheureux avec tous les salaires qu'il empoche sur le dos des immigrés, noirs, arabes etc...

Qu'il crève de sa haine.
pfff

SEMIR
Et les audiences de l'ami Zemmour, comment vont-elles ?
J'ai vu que Zemmour a reçu le soutien de la semi démente ! je me demandai toujours comment ça n'est pas arrivé plutôt .Zemmour aurait vraiment trouvé sa place à coté de centimètre collard !
Après tout , il demande que la femme reprend sa place au sein de la société à savoir dans la cuisine ou dans le lit à quatre pattes afin de pondre sans prétendre à un avortement de confort ...
Lui aussi il voit que c'est l'arabe et le noir qui posent problème ... et non les banquiers !
je laisse la liste ouverte , vous pouvez en rajouter des thèmes de compatibilité entre lui et elle ... Ô Peuple d'asinautes Aidez-le à trouver son chemin ...GOD BLESS YOU !
Il y a des points chez Zemmour qui sont intéressants.
C'est un homme intelligent, qui est capable de fine analyse de la tactique politique.

Certes, il a manié les "provocations". Quand ils annonçait "la plupart des trafiquants sont noirs ou arabes", c'était certes un provocation, mais c'était aussi rigoureusement vrai. Est-ce à dire qu'il y ait un lien entre le traffic et l'origine ethnique ? Bien sûr que non.

Zemmour est un raciste à l'ancienne mode : il considère qu'il y a des races humaines (quand la plupart des gens utilise le terme beaucoup plus "politiquement correct de "groupes ethniques"), comme on les retrouve sous la plume de ses auteurs favoris, sans pour autant y voir une supériorité de l'une sur l'autre. C'est aussi un amoureux de la vieille France, de la "Civilisation française" celle de l'assimiliation des immigrés et de la colonisation, ce qui, sans être particulièrement intelligent, est un point de vue qui a sa cohérence.

Mais Zemmour a aussi d'immenses défauts. Il fait tout tourner autour de sa vision paternaliste et archaïque des moeurs, et est persuadé que la grande majorité des français, et surtout des ouvriers, avec leurs "traditions viriles", est en fait d'accord avec lui. Il est persuadé que le salut des partis de l'autre gauche, placés entre les trotskistes et le PS, passe par une alliance avec le Front National, pour former un grand front souverainiste en Europe, hostile à l'Euro, et tutti quanti.

Malgré ces défauts, je l'écoutais toujours, en podcast, parce qu'une chronique sur deux (puis une sur trois, une sur quatre, et finalement de moins en moins) présentait une analyse politique intéressante et débarassée de l'hypocrisie. Enfin, jusqu'à la semaine dernière, où j'ai entendu ses commentaires sur la victoire de Montpellier dans le championnat de france de football. Il a dit que le président avait inculqué à ses joueurs des valeurs "de travail, d'effort, de famille, de respect, de patrie". Personnellement, je crois que c'était ma limite. Je ne l'écoute plus
Stupeur et claquement de porte, le fantôme de Voltaire flotta jusqu'à Zemmour :
"Eric, je ne suiiis pas d'aaaaccord avec tes idées mais je me baaaaatrai jusqu'à en mourir pour que tu puisses les exprimeeeer !
- Même quand je dénonce les hommes qui aident leur femmes aux tâches ménagères ?
- Oui, si tu veux...
- Même quand je dénonce les mères noires qui soutiennent leurs enfants chef de gangs tueurs, violeurs, dealers, assistés et islamistes qui roulent en audi avec la complaisance des bobos ?
- En même temps je suis déjà mort..."
Je me répète, mais Zemmour, je m'en fous un petit peu.
Si ça intéresse des beaufs d'entendre leur beauf en chef ratiociner à heure fixe chaque matin contre les femmes, les basanés, ceci ou cela qui ne va pas, mais grand bien leur fasse. Surtout qu'ils continuent à s'éviter de réfléchir, et tout ira bien. Pouvoir repérer le mal et s'employer ainsi à le circonscrire n'est pas plus mal. Ce qui est souterrain est bien plus dangereux.

Les autres auditeurs rigolent ou serrent les dents comme je le fais sur France Inter chaque matin en entendant Dominique Seux des Echos, ou Reynier le week-end, militer pour le libéralisme en faisant semblant de chroniquer
Il faut bien que tout le monde vive et s'exprime.

Quant au fait que l'atmosphère serait devenue plus respirable, je demande à voir. J'attends quand même de voir si RTL le vire.
Il y a un créneau, visiblement, pourquoi ils feraient ça ?
Pauvre Philippe Alexandre : Bien que répétitives et attendues les polémique d'e philippe alexandre n'ont jamais pataugé dans malodorant.
Tiens, j'étais persuadé que Renaud Revel était au Nouvel Obs et non pas à l'Express
Porte, Zemmour : deux poids, deux mesures ? Dans le premier cas, soutien inconditionnel. Dans le second, neutralité dédaigneuse.
Quant à cette désormais courante métaphore olfactive, disons qu'elle permet d'utiliser son nez plutôt que son cerveau.
http://www.causeur.fr/la-gauche-olfactive-se-dechaine,17376
Pour autant qu’il m’en souvienne, Alexandre avait certes des idées de droite, mais un classe dont est dépourvu Zemmour, qui n’a que ses tribunes pour étaler ses frustrations, conjurer ses peurs et essayer de liquider ses complexes (sur ce point, je parie que s’il avait l’allure de Tariq le bogoss, il braillerait moins).

Je ne crois pas une seconde que le cœur de la Hollandie (je ne parle donc pas des courtisans et de ceux qui courent après un adoubement tardif, d’ouvrier de la onzième heure) veuille la peau de Zemmour. Mais toute la réacosphère et Copé le clament.

Mon point de vue : on ne combat pas les Zemmour en les faisant taire, cela leur donne une auréole de martyr qu’ils ne méritent surtout pas, mais en démontant leur réthorique.

Ajoutons qu’on ne peut pas demander la censure de Zemmour et s’indigner de celle de Guillon-Porte.
Il y a certainement une part de vérité...

Mais tout d'abords, je ne crois pas qu'on puisse mettre sur une même pied d'égalité zémmour et porte. Il y à quand même une énorme différence au niveau des valeurs qui sont portées par leur discours. L'un parle de solidarité, et l'autre d'exclusion...

En gros, la question est de savoir si l'on à le droit d'être mauvais... et par extension, deux personnes, l'une mauvaise et l'autre bonne ont elle la même légitimité à s'exprimer devant les autres...

Les idées de gauche sont elles les meilleures parce qu'elles sont majoritaires?
Mais tout d'abords, je ne crois pas qu'on puisse mettre sur une même pied d'égalité zémmour et porte. Il y à quand même une énorme différence au niveau des valeurs qui sont portées par leur discours. L'un parle de solidarité, et l'autre d'exclusion...

Je ne me plaçais pas sur le terrain du contenu, pour lequel il n'y a pas photo, mais celui de la liberté d'expression.
Comme on aimerait que seules des brutes épaisses soutiennent les mouvements racistes, comme jadis Röhm et ses S.A. Mais parmi les S.S. qui leur ont "succédé", beaucoup d'amateurs de Schubert, de Rilke, de Nietzsche...Cultivés comme Pound, Heidegger, Céline...et Zemmour.
Des gens qu'on aurait ou qu'on regardait comme des monstres il y a 60 ans, et qui aujourd'hui deviennent des interlocuteurs comme les autres protégés par la liberté d'expression.... wouhouuu
Voilà un discours parfaitement injurieux. On peut fort bien ne pas être d'accord avec les opinions de M. Zemmour mais cela n'autorise pas à diffamer les gens de la sorte. Allez faire un tour livresque dans les années 30 et vous en apprendrez peut-être sur les thèses et les discours que vous voudriez dénoncer.
oui oui, ne diffamons pas ce malheureux zémmour... respectons la personne derrière les idées.... et puis qui sait, si nous lui accordions un peu de pouvoir, de jolies choses pourraient émerger...
La faute à qui, si la qualification d'"extrême-droite" est en effet, et c'est heureux, diffamatoire, depuis bien plutôt que les années 30: On peut remonter à l'affaire Dreyfus (Qu'en pense Zemmour ?) à Drumont et sa "France juive", à la vogue très scientiste de la "phrénologie", qui nous renseigne utilement sur l'étymologie du mot "race": ratio, raison.
[quote=albert-yves Denielou]depuis bien plutôt que les années 30

Je suppose, Monsieur le Professeur, que vous vouliez écrire : "bien plus tôt".
Un moment de distraction, sans doute.
Mais pour qui se pose de longue en arbitres des élégances, ça la fout un peu mal, j'te f'rais dire.
Je prends ce reproche de détail comme une approbation sur le fond. Fort de votre soutien je continuerai d'arbitrer.
trop fort :p
Et oui, les profs qui ont de l'expérience savent recadrer les petits malins!!
Gondalah, vous viendrez me voir à la fin du cours.
gondalah, fais toi accompagner par un témoin, il parait que le prof est un pervers.
Qui peut critiquer Socrate ?
Le roi Pelé bien sur ! spèce de bouffon t'as encore oublié le S à la fin!
Ça fait quelques années maintenant que je mets des mots moi aussi
"phrénologie""
qui culmina (ou presque) en recherchant dans la tête de Haydn les sources de son génie (ou de sa franc-maçonnerie).
Je n'y peux rien, si science et racisme ont fait plusieurs bouts de chemin ensemble, de la phrénologie (revoir les excellents gags de Morris et Goscinny dans Lucky Luke) au prix Nobel de médecine 1912 d'Alexis Carrel, et j'en ai plein d'autres en réserve, comme l'importance de l'anthropométrie et de la police scientifique (la rafle du vel d'hiv' et ses fiches cartonnées) dans la genèse de l'informatique. Julot et Robert, vous devriez (re)voir l'"Oeuf du serpent" de Bergman, ou "vol au dessus d'un nid de coucou" de Forman. On peut avoir un intérêt pour la science ( la "techno-science") mais distancié: Sans être un bisounours.
"comme l'importance de l'anthropométrie et de la police scientifique (la rafle du vel d'hiv' et ses fiches cartonnées) dans la genèse de l'informatique".
Et Blaise Pascal (fin géomètre par ailleurs ), Charles Babbage, Ada Lovelace etc..
On les compare à Alphonse Bertillon et René Bousquet ?
J'ai ouï dire d'une bonne pièce de théatre mettant en scène une polémique célèbre entre Niels Bohr et Werner Heisenberg. Je n'invente pas le caractère problématique de la science, lorsqu'elle devient le seul horizon intellectuel, se substituant par là aux religions de jadis. Avec les inconvénients, sans les avantages culturels (artistiques, littéraires, philosophiques.) La science n'est noble que quand elle est à sa place: Celle du jeu, celle des curiosités scientifiques, celle du palais de la découverte de jadis. Quand elle se prétend pensée, elle est au mieux risible, au pire totalitaire.
En quoi répondez-vous à la question ci-dessus ?
Faut déjà comprendre la dite question, dont la formulation n'est pas d'une clarté très scientifique. Tout ignare que je suis, je sais quand même que certains scientifiques pensent. Stengers et Prigogin, Monod, Husserl le matheux, Wittgenstein et des dizaines d'autres dont vous avez raison de citer Pascal comme figure de proue. Je dis simplement qu'en tant qu'ils pensent, non seulement ils ne font pas oeuvre de science, mais ils menacent la chance de la science, qui est précisément de ne pas penser: De foncer tête baissée vers auschwitz et hiroshima, comme Oppenheimer l'avait compris trop tard. Science sans conscience ...Ça devrait être un cliché ?
Sauf erreur de ma part vous considériez l'anthropométrie et la police scientifique comme ayant engendré l'informatique ce qui est pour le moins ridicule.

Pour votre gouverne, Ilya Prigogine acceptait volontiers que son nom se terminât par un "e".
La mauvaise foi n'est pas scientifique.
"La science sourit dans sa barbe". Robert Musil.
Pas fatigué de dire des conneries ?

Non, parce que si on peut imputer aux méthodes policières un petit bout de la paternité des bases de données (à partager avec les livres recensant les différentes familles nobles & leurs blasons, ainsi qu'avec les livres animaliers et autres herbiers), je vois mal comment mettre en doute la paternité de Pascal, Babbage et de Lady Ada Lovelace sur l'informatique en tant que telle (avec un grand merci pour les horlogers et les fabricants d'automates tout de même).

Quitte à poser un raisonnement, faites-le dans un domaine où vous avez quelque connaissance, et pas seulement des approximations.
Conall, renseignez-vous sur l'origine militaire d'internet. Sur l'importance de la cryptologie dans l'apparition de l'ordinateur. Sur l'apport du nazi vonBraun dans la conquète de la lune. Sur le rôle écrasant du " complexe militaro-industriel" dans la supériorité technologique US. Sur la nécessité des guerres pour faire progresser la chirurgie. Sur l'effet déterminant des "nécessités" du maintien de l'ordre dans la physionomie de l'urbanisme moderne depuis Haussman ou Claude-Nicolas Ledoux. Bref, dépassez le niveau de "Science et vie junior".
"Bref, dépassez le niveau de "Science et vie junior"."

Monsieur Denielou ! Je vous prierai d'éviter les coups en dessous de la ceinture :p
Merci, je n'ai pas besoin de vous pour me renseigner là-dessus.

Avec un Master scientifique, bossant dans un labo de Recherche, je ne pense pas être au niveau de Science et Vie Junior, et ne lis plus Science et Vie depuis des années.

Dommage, votre tentative de décrédibilisation ne sera pas très efficace.

Renseignez-vous sur les origines de l'informatique, sur la machine de Babbage, sur le rôle de Lady Ada Lovelace, (considérée d'ailleurs comme le premier pirate informatique).

Et essayez de ne pas faire un hors sujet, la prochaine fois. On ne parle pas de l'Internet (oui, on met une majuscule et/ou on le précède d'un L et d'une apostrophe quand on n'est pas tout à fait ignare), ni de la cryptologie (qui a bien gagné en efficacité avec l'informatique). On ne parle pas non plus de la Lune, ni du fameux complexe militaro-industriel américain, ni non plus de la médecine (oui, la guerre est la seule véritable école du chirurgien, c'est bien, vous aurez un bon point), et encore moins d'urbanisme.

Bref, ne mélangez pas tout, et quand vous abordez un sujet dans lequel vos connaissances tiendraient sur un timbre-poste, soyez humble.
On peut être un scientifique reconnu et chevronné, et naïf comme un bisounours: D'où mes provocations. Ce que j'attaque, c'est l'idéologie du Progrès, liée à celle de la neutralité de la Science. Cette attaque, je ne l'improvise pas: Elle m'est dictée par mon expérience professionnelle. Jeune retraité, quand je me penche sur ce qui a empêché mes élèves de penser, je suis bien obligé de citer au premier chef le scientisme. Ce mot a-t-il seulement un sens pour vous ? Ne voyez-vous pas qu'au coeur de ce qui est en train de nous faire tous crever, l'idéologie libérale, on trouve la sacralisation morbide et béate de la science ? Si j'étais seul à m'exprimer ainsi, on pourrait comprendre la violence de votre réaction. Mais la bibliographie que je pourrais vous communiquer prendrait autant de place qu'une collection de timbres.
toi t'as jamais essayé d'expliquer la machine de Babbage aux Roms....ça se voit.
sinon est-ce que à partir de 2 timbres on peut déjà parler de collection?
On nage vraiment en plein scientisme: Ce qui compte, c'est la quantité de connaissances. L'idée qu'un seul timbre puisse valoir toutes les collections du monde, ça, c'est pas scientifique.
si on peut même plus se renseigner.....
Vive la science! A bas le scientisme !
Naïf, moi ? En quoi je vous prie ? Je me contente de vous signaler que vous racontez des conneries, que l'informatique n'est pas née du fichage des gens. Vous usez d'approximations, qui ne servent pas votre propos, et ne pas le reconnaître tend à faire de vous une caricature. Noyer votre propos sous la vanité et le mépris n'est pas nécessairement une bonne idée, à mon sens.

Ceci étant, je ne suis pas certain que nous accordions la même signification au terme de progrès. Que le progrès humain ait encouragé la recherche scientifique, cela me semble évident. Que la science ait encouragé le progrès humain, ça n'est pas certain. Et que la démarche scientifique doive présider aux décisions humaines dans tous les domaines me semble éminemment absurde.

Bon, ensuite, votre bla-bla sur l'idéologie libérale qui serait au coeur de la sacralisation de la science et en train de nous tuer, il va falloir plus que des bons mots pour nous le faire avaler.

Déjà, vous parlez probablement de l'idéologie néo-libérale, qui n'a pas grand chose à voir avec le libéralisme des origines (lequel englobe ce bon vieux Lacordaire et pas mal de communistes). Ensuite, j'ai un peu de mal à saisir comment une idéologie basée sur une croissance infinie et une main invisible du marché, qu'on peut décrire, pour paraphraser Pagnol, comme "aussi enfantine que les contes de ma grand-mère", pourrait se réclamer des raisonnements scientifiques.

Renseignez-vous deux minutes sur les tentatives pour arriver à une véritable "science" économique, de la part des marxistes d'un côté, et des keynésiens de l'autre. La théorie néo-libérale, et, sensiblement, celle de l'école de Chicago, peut aisément se juger à l'aune de ses prémisses et de ses résultats. Les premières sont ridicules, et les seconds désastreux.

Car, mon cher albert-yves, toute théorie scientifique est pourvue d'un domaine d'application, et ne vaut rien sortie de celui-ci. Appliquer une théorie scientifique dans un domaine pour lequel elle n'est pas prévue donne assez rarement des résultats dignes d'intérêt.

Quant à la taille de la bibliothèque sur laquelle vous vous basez, j'ai du mal à comprendre en quoi elle constitue un arguement, quand on pourrait probablement en remplir trois ou quatre avec les théories créationnistes, et certainement une vingtaine avec tous les exemplaires du journal de Mickey.

On peut aussi être retraité, et naïf comme un jeune chiot. Gardez vos provocations pour vous, et essayez de poser un argumentaire clair (et dans la mesure du possible, concis). Le reste n'est que gesticulations.
"Jeune retraité".
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?3,1230715,1230964#msg-1230964
Gesticulons donc. Votre hésitation manifeste quant au concept de progrès vous honore, enfin, je veux dire que je suis d'accord avec. La distinction que vous pointez entre le "libéralisme des origines" et l'"ultra libéralisme " actuel est particulièrement pertinente. On aimerait que cette féconde distinction se traduise dans vos messages -au moins ultérieurs-. L'appréciation que vous portez à l'égard du grand Adam Smith me paraît dangereuse (pour vous) Sachez que Marx, qui doit compter pour vous le savant, le tenait en haute estime. La lecture de vos commentaires, dont je vous remercie, me conforte dans l'idée que vous accordez trop d'importance à la science, et pas assez à la philosophie.
Sûrement mal placé, albert-yves ! reprenez votre sang-froid.
Adam Smith a été récupéré par des imbéciles, tout comme Darwin ou Marx en leur temps. Ce n'est pas une appréciation sur leur oeuvre.

Mais permettez-moi d'admirer votre style. Ce retournement de veste soudain, nimbé d'un rien de paternalisme, est tout à fait admirable. D'autant qu'à aucun moment vous ne vous reconnaissez le moindre tort, la moindre erreur.

L'art de la diversion, du retournement de veste, et de toujours retomber sur ses pattes. Très amusant à regarder. Ca n'enlève rien au fait que vous professez vos thèses sans vous embarasser des grossières approximations, raccourcis et erreurs qui s'y glissent, persuadé d'être un îlot de savoir au sein d'un océan de naïveté et d'ignorance crasse.

"De tous les vices, la vanité est décidément le plus ridicule !" [M.Pagnol]
Le parallèle que vous faites entre Darwin et Marx Vous honore. Enfin , je veux dire que je le comprends. La soif de connaissance qui me paraît vous caractériser, et qui me joint à vous ,m'amène à féliciter tous ceux qui, comme vous, ont décidé de gré ou de force de renoncer aux lieux communs aux stéréotypes, aux truismes, aux fausses évidences, bref à tous ceux qui comme vous cherchent avec une mauvaise lanterne.
Mais oui, mais oui, je suis honoré, vous êtes honoré, tout le monde est honoré.

Tenez, pour alimenter votre discours, je vous conseille ce site : http://www.prevensectes.com/rael31.htm

On y apprend par exemple que La philosophie embellit les indicateurs originels du groupe.

Ce fut un plaisir que de discuter avec vous, quoi qu'il en soit. Amener un troll au bout de sa logique aura été ma distraction de la journée.
visiblement les anglophones l'appellent prigogin
en russe c'est ????????
et bien sur tout le monde aura noté que ça se termine par "?" qui est le "n" russe.
ceci dit les noms russes sont généralement francisés en "ine" histoire qu'on ne le prononce pas comme lapin mais comme la pine.
c'est comme ça pour
?????? Staline
?????? Lénine qu'on aurait du écrire Liénine
?????? Eltsine qu'on aurait du écrire ieltsine
??????? Bakounine
, Gwendoline et Vaseline

bref 1 partout balle au centre ( va y Albert, bouffe le !!!! soigne ton jeu de jambes)
tain j'ai l'air con les lettres russes se sont transformées en points d'interrogation....
[quote=Winston Smith]tain j'ai l'air con les lettres russes se sont transformées en points d'interrogation...

Je mettrais ma main coupée au feu que c'est encore un coup des scientistes !!

[quote=Winston Smith]
Le roi Pelé bien sur ! spèce de bouffon t'as encore oublié le S à la fin!

Vous croyez que Papy Denielourd l'a comprite, celle-là ?
Chuis pas sûr qu'y s'intéresse au futchebol. ;o)
Le verbe "compriter" n'existe pas encore. C'est le verbe "comprendre" qu'il fallait conjuguer, ce qui donne: " Papy Denielourd l'a comprise" On n'est pas sur n'importe quel forum.
Le verbe "compriter" n'existe pas encore

Ben, ça alors ! Décidément, on gagne à vous connaître cher Albert-Yves. Je vois que vous n'ignorez rien de la conjugaison du verbe "comprendre".

J'espère que vous en comprenez le sens.

.
Bien sûr, c'est pourquoi j'ai écrit "acceptait" ( il signait ses livres avec cette orthographe).
exact, j'ai lu un peu vite, ta rigueur t'honore ! Pardon d'avoir été un peu superficiel !
@athalouk

oui j'avais bien compris, mais moi je pense que les propos de zémmour ne rentrent pas dans le cadre de la liberté d'expression
"on ne combat pas les Zemmour en les faisant taire, cela leur donne une auréole de martyr qu’ils ne méritent surtout pas,"
ça je suis tout fait d'accord

"mais en démontant leur réthorique. " là je ne crois pas: de toute façon ça ne sert à rien, ils n'attendent que ça!

Le seul moyen de combattre les Zemmour, c'est de ne pas s'en occuper: le jour où ils ne pourront plus brandir leur étendard de victimes de la bien pensance, ils disparaitront d'eux mêmes. Les radios et tv ne les font venir que pour l'audience qu'ils suscitent: si pas de polémiques, pas d'audience!!

Et en plus, on va gagner du temps et être beaucoup plus calmes ^- ^
J'adore ce vieux cliché mille fois mâchouillé que dès lors qu'un éditocrate qui facture ses papiers bâclés plusieurs dizaines de milliers d'euros par mois est attaqué, ou qu'il lui est signifié que s'il continue il devra en subir les conséquences, c'est la "bien-pensance" qui frappe et la volonté de censure des esprits "libres" qui commande...
Ceci dit, virer Zemmour est une double connerie, d'abord parce que tant que ça ne tombe pas sous le coup de la loi, il a le droit d'exprimer son avis, ensuite parce que la place vacante pourrait être comblée par un gros beauf moins cultivé genre André Bercoff ou pire l'hystérique Elisabeth Levy...
À ce propos, sur Inter, quand est-ce que Hees (désolé si ce n'est pas la bonne hortograf) et Val sont virés, et que Porte et Guillon sont réintégrés ?
et Marine lui apporte son soutien ; http://www.liberation.fr/medias/2012/05/27/marine-le-pen-apporte-son-soutien-a-eric-zemmour_821737
Apparemment, ça fait un moment que la station réfléchit à une nouvelle grille matinale. Les vomissures de Zemmour sur Christiane Taubira ne serait que la goutte de fiel qui a fait déborder le vase. Duhamel, Aphatie, Zemmour, ça sent la vieille chaussette un peu non ? Et c'est pas Calvi ou Bazin qui vont rafraîchir tout ça.
Ce mec est incroyable. Il se plaint des professionnels du choquage, mais c'est lui qui est choqué par la moindre ministre progressiste comme Taubira et qui en fait une tribune. Il se plaint du manque de liberté d'expression, mais c'est lui qui utilise toujours la justice contre ses adversaires, comme déjà avec le rappeur Youssoupha. Cet hôpital/charité rappelle quand même férocement Le Pen père.
Jamais compris comment ce type avait pu avoir accès aux média divers et variés, comment il y a sévi aussi longtemps, avec cette bile de beauf qu'il répandait partout sur tout.
Mode Sarko j'imagine. Que se vaya, el macho de m... da !
You know what ? [s]I'm happy[/s] I would be happy...
-
Zemmour en semaine, Rokhaya Diallo le dimanche.
Pour créer le buzz, susciter la polémique, exacerber les tensions communautaires, RTL ne pouvait rêver d'un meilleur choix.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.